Busdriver – ‘Thumbs’

Album / Temporary Whatever / 06.11.2015
Hip hop

Busdriver a un problème, celui d’être constamment réduit à ce Mc au flow haut débit, cultivé en solo depuis bientôt quinze ans. Une image certes un peu trop réductrice mais dont il n’arrive manifestement pas à se défaire, et ce malgré quelques tentatives récentes de s’en aller piétiner d’autres terrains musicaux. Ainsi, en 2012, ‘Beaus $ Eros‘ prenait le risque de le sortir d’un cadre devenu prévisible. En vain tant, l’an passé, ‘Perfect Hair‘ nous réconciliait avec le californien, revenu à un registre plus familier. Dès lors, Busdriver n’avait plus qu’une seule issue : celle de se remettre en question, d’innover, tout en restant bien lové dans le cocon electro-hip hop qui a fait de lui ce qu’il est aujourd’hui.

‘Thumbs’, cette nouvelle salve de treize titres que l’intéressé considère plutôt comme une mixtape, est la parfaite application de ce constat. Porté de bout en bout par un engagement culturel, social et politique particulièrement affirmé, le Mc a parfaitement su s’entourer pour assurer la surprenante diversité de cette nouvelle oeuvre (la pop de ‘Worlds To Run’, la drum n’bass de ‘Great Spooks of Enormous Strength’ et ‘NY 03’), sans jamais trop s’éloigner de là où on l’attend systématiquement (‘Black Labor’, ‘Species of Property’).

Ainsi, en laissant Kenny Segal et Mono/Poly (deux talents de la scène underground de Los Angeles qu’il côtoie) signer ici quelques productions de haut vol (‘Hyperbolic 2’), Busdriver va parfois jusqu’à ralentir son phrasé (‘Much’), sans pour autant écorner son identité artistique (‘Shadow And Victories’). Quant aux featurings, ils sont sans conteste le ciment de la bonne digestion de ‘Thumbs’. Parmi eux, Del The Funky Homosapien se voit ainsi offrir un titre pour lui tout seul (‘Del’s Couch’), Samuel T.Herring (chanteur de Future Islands) confirme avec son couplet de l’excellent ‘Ministry Of the Torture Couch’ qu’il mérite bien sa place sur la scène hip hop, tandis que l’osmose se fait incontestablement sentir lorsque Daveed Diggs (Clipping) intervient sur ‘Surrounded By Millionaires’.

Plus fort encore que ‘Perfect Hair’, ‘Thumbs’ transpire la liberté salvatrice d’un Busdriver qui, pour la première fois depuis longtemps, parvient à illuminer sa singularité et jouer de diversité tout au long d’un album digeste. Bien que perfectible, cette mixtape – qui n’a de mixtape que le nom – entretient l’espoir de réentendre un jour de la part de Regan Farquhar une oeuvre qui nous transporte du début à la fin. On n’en est vraiment pas loin.

‘Ministry Of The Torture Couch’, ‘Surrounded by Millionaires’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire