Burning Heads / UMFM – « Incredible Rock Machine »

Incredible Rock Machine[Album]
20/10/2005
(Opposite/Codaex)

Burning Heads et Uncommonmenfrommars, deux groupes pour qui ces derniers mois ont été synonymes de changement, se retrouvent sur une même galette concrétisant une belle aventure commune. En effet, les seconds se sépareraient de leur label, tandis que les premiers, rassasiés des changements de maisons de disque et de leur parcours en semi-major chez Yelen (qui n’existe d’ailleurs plus), ont décidé de monter leur propre structure afin de sortir leurs disques sans avoir de compte à rendre à qui que ce soit… C’est donc sur Opposite Records que sort ce split proposant une reprise et quatre inédits par groupe, dont un chanté par l’autre. Tout un programme..

C’est le combo d’Orléans qui lance les hostilités dans une veine punk rock speedé, un brin old school, qui s’inscrit nettement dans la continuité de ses derniers opus. Pourtant, hors mis « Freedom Tower » plutôt réussi, des titres comme « STFU » ou plus nettement « Beware » sonnent comme du déjà entendu, pour ne pas dire du coupé/collé, et laisseraient même penser à un léger manque d’inspiration. Et ce n’est pas vraiment « Paranoia », chanté par les Unco, ou leur reprise de Youth Brigade (« Did You Wanna Die ») qui viendront redorer leur prestation. Du coup, les Unco, nos Nofx nationaux, seraient presque les plus convaincants de l’histoire (« Everyone’s Against Me », « Plastic Guns ») malgré un « Attitude Problem » en demi teinte, ainsi qu’un « X4 » chanté par les Burning Heads et une reprise de DI (« Johnny’s Got a Problem »), tous deux sans véritable intérêt. On se rabattra donc volontiers sur les bonus vidéo, toujours intéressants, notamment sur ce « documentaire » de 25 minutes retraçant la session studio

La dernière seconde de ce disque atteinte, on reste donc sur notre faim, déçu de la prestation de ces deux groupes nous ayant clairement habitué à mieux. Mais ce qui nous inquiète surtout, c’est la production, qui bien que satisfaisante, n’atteint pas le niveau des derniers albums (des Burning notamment). L’autoproduction, incombant des moyens plus modestes, peut certes être synonyme de crédibilité, bien que les orléanais n’en manquent pas, mais il serait vraiment dommage que cela se répercute sur la qualité de leurs disques. C’est un peu l’impression qui se dégage ici. Mais le nouvel album des Burning Heads étant actuellement en chantier, on attendra sa sortie, aussi attendue que les précédentes, pour définitivement savoir si le groupe a préféré l’indépendance au risque de se saborder et de redevenir plus confidentiel… En attendant, 60 dates communes sont prévues et, elles, ne décevront pas.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire