Bugge Wesseltoft – « New Conception Of Jazz Live »

New Conception Of Jazz Live[Album]
17/06/2003
(Jazzland/Universal)

On savait les albums jazz étonnamment meilleurs en live, Bugge Wesseltoft perpétue avec brio la tradition avec ce « New Conception of Jazz Live », intelligent et stimulant. Rien, depuis le premier album du nom, ne cherche à transparaître de virtuoses ni d’escalades matérielles chez Wesseltoft et ses musiciens. Non, ceux là cherchaient autre chose. Un idéal dont se sont constitués pionniers beaucoup de Norvégiens. Brièvement, on compressera la définition à une : nouvelle enveloppe baroque, au sens premier du terme, d’un genre qui vieillissait. On y fusionne boucles de beats avec de vieux standards et on y fait parfois l’amalgame peu loquace du jazz moderne. Oui, le jazz du XXIIème siècle, c’est en direct sur Jazzland et le boss, c’est Wesseltoft

A l’époque de « New Conception of Jazz », c’est-à-dire en 97, aux prémices du nu-jazz, on pensait Charles Blenzig et même Chris Connor. Dorénavant, pensez Jagga Jazzist, Cinematic Orchestra, voire No Jazz (présents à l’unanime sur la compil « Nu Jazz », chez Jazzland évidemment). Bref, toute une tripotée d’arrangeurs hors normes que vous aurez peut-être la chance de croiser dans l’impasse d’un club d’Oslo, coincés sur une impro interminable, l’essence même de l’esprit

Celles-ci semblent, par ailleurs, ici habitées par les fantômes esbroufeurs de Miles Davis (incarné ici au mieux par Nils P. Molvaer) et Chick Corea. Futur-Jazz, Nu-Jazz, qu’importe son appellation, il sonnera juste pour des siècles à venir, parce que Bugge, du haut de ses claviers endiablés, signe un live indispensable qui surpasse de loin tous ses précédents albums studio.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire