Buck 65 – « Man Overboard »

Man Overboard[Album]
01/03/2001
(Anticon/Import)

Ce n’est bien sûr pas parce qu’il est sorti sur Anticon que nous pensons que ce « Man Overboard » reste parmi les meilleures productions du Mc Canadien. Passé outre une pochette qui n’est pas des plus vendeuses mais qui, en fin de compte, colle bien à la personnalité du personnage, nous nous plongeons dans ce long format qui ne nous laisse que très peu d’information à son sujet. 15 titres le composent, tous non titrés

Dés le début, on reconnaît la patte de Buck 65 sur des beats ralentis et des sonorités très personnelles car synthétiques et brutes. Il y pose un flow toujours bien appliqué et mis en avant par une certaine monotonie des versions s’avérant efficace, ce qui reste rare dans les productions hip hop. La vision artistique du Mc ressort à chaque seconde de ce disque dont les ambiances ne sont pas des plus joyeuses, alternant entre différentes influences comme la pop (piste 3 avec des guitares simples et mélancoliques appuyées par une rythmique intense et massive), l’esprit série B (marqué par les samples décalés de la piste 5), la chanson (la piste 6 nous présente un Buck limite crooner sur une version chaude et jazzie) ou la drum n’bass (piste 11). A noter que Buck 65 n’hésite pas non plus à faire évoluer chacun de ses titres jusqu’au point ou ils peuvent se terminer à l’opposé de la manière dont ils ont commencé, les conclusions servant souvent de transition aux morceau suivant. Un des grands moments de ce « Man Overboard » reste la piste 14 avec ce sample de guitare bourré d’effets donnant une ambiance si particulière au morceau et sur lequel le Mc pose un texte dont se dégagent de multiples émotions

La qualité de ce « Man Overboard » aura sûrement joué sur son intégration au monde des grandes maisons de disques pour l’album suivant. Il met lui même ici en lumière tous ses talents de compositeur et d’interprète qui, depuis « Vertex », ne font plus aucun doute. Buck 65 fait partie intégrante de cette scène hip hop avant gardiste fascinante et se paye même le culot d’en être un des plus puissants représentants

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire