Brother Ali – « The Undisputed Truth »

The Undisputed Truth[Album]
10/04/2007
(Rhymesayers/Import)

Si la France est particulièrement friande en matière de hip hop américain, cela n’aura pas permis à Brother Ali de percer dans notre beau pays, malgré quelques apparitions, comme aux Eurockéennes de Belfort notamment. Pourtant, il y a maintenant sept ans que le Mc a rejoint le catalogue doré du label Rhymesayers Entertainment, un des plus crédibles de la scène underground d’outre Atlantique, notamment depuis qu’il a sorti les opus de Soul Position (Blueprint et RJD2), MF Doom, ou Micronauts. Mais tout n’a pas commencé là pour ce jeune homme albinos qui a souvent été la risée de son entourage et qui a trouvé dans le hip hop un refuge, un exutoire qu’il n’a jamais quitté. Le label aura pourtant été le premier a lui donner sa chance, bluffé qu’il a été par sa première démo intitulée « Rites Of Passage ». Suivront d’innombrables battles remportées qui l’auront aidées à se faire un nom, et un premier album, « Shadows On The Sun » produit par Ant d’Atmosphere, unanimement salué par la critique

Avec « The Undisputed Truth », son nouvel essai fraîchement sorti, Brother Ali est resté fidèle à son équipe de producteurs et confirme sa réputation galopante. Un flow proche de Rakim, KRS One ou Sage Francis (dans la détermination) qui a toujours autant le don de vous happer, et beaucoup de choses à dire, lui promettaient une telle évolution. Séparé de sa femme depuis peu, sans domicile fixe avec un enfant à sa charge, Ali a trouvé dans ce nouvel opus une manière de libérer ses démons (« Walkin’ Away »), et de rendre ce « The Undisputed Truth » d’une sincérité frissonnante. Sans oublier de donner à certains textes un poids politique toujours appréciable dans un bon disque de hip hop (« Uncle Sam Goddamn » à la version americana). Telle était la volonté du Mc, affirmant avoir eu comme ambition première de plonger l’auditeur dans ces ressentiments présents

En cela, Ant a aussi sa part de responsabilité, accouchant de très bonnes productions, adéquates au poids des mots d’Ali. Ainsi, « The Undisputed Truth » sonne rock quand résonne le lourd « Whatcha’Got », reggae sur les tubesques « Truth Is » et « Freedom Ain’t Free », soul sur « Puzzle » et « Faheem », ou tout simplement hip hop (dans la lignée royale du genre) sur « Pedigree » ou « Take Me Home ». Incontestablement, Brother Ali frappe ici très fort et passe du statut de Mc méconnu à celui du Mc sous-estimé. Voilà qui veut tout dire..

En écoute

1. Truth Is     

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire