Bronze Nazareth – « The Great Migration »

The Great Migration[Album]
23/05/2006
(Babygrande/Nocturne)

Nous connaissons tous le Wu-Tang, mais quid de ce Mc-producteur, peut-être le moins connu de tout le crew, Bronze Nazareth? On sait qu’il a participé largement au projet « Wu-Tang Meets Indie Cultre » et qu’il est derrière pas mal de succès du père original Rza. Mais pas grand-chose d’autre. Il est temps de partir à la découverte de cet artiste dont on dit le plus grand bien

Justifiés, même archi-justifiés les compliments dont on se fait le relais aujourd’hui. Car à l’écoute de cet opus, c’est simple, on croirait revivre les heures glorieuses du WU, quand Rza piochait dans la soul sudiste pour agrémenter ses versions. Comme quoi une recette, quand elle est bonne, peut être resservie à souhait. C’est exactement le cas ici, on sent une véritable volonté de renouer avec les premiers pas du WU. Nostalgie, effet de style, en tout cas nous, on ne demandait pas mieux. Que ce soit dans un style puissant « The Bronzeman » et un sample de violon dans la plus pure tradition du crew New-Yorkais, accompagné par Killa Sin de Killarmy, ou dans un style plus « Cool » comme sur « More Than Gold » avec Timbo King de Royal Fam, Bronze assure la relève. Et que dire des majestueux « Good Morning » et son sample légendaire, « Rare Breed » ou encore « Detroit ». Chaque titre semble sortir du passé mais on est bien en 2006 et cet artiste se révèle au sein d’un groupe pourtant déjà bien pourvu en stars

Enfin le blazon du Wu-Tang reprend des couleurs. D’ailleurs les dernières productions de ses membres le laissait présager, beaucoup reviennent au style dans lequel ils brillaient il y a quelques années. Un retour aux sources salutaire que Bronze Nazareth reprend à son compte pour nous proposer un album qu’on peut qualifier de grande réussite, un projet musical ambitieux qui ne fera pas tâche à côté des albums phares du WU. Une révélation au milieu des légendes, il fallait avoir les épaules. Chapeau.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire