Brodinski – « Oblivion EP »

Oblivion EP[Maxi]
21/01/2009
(Turbo Recordings/Discograph)

Du haut de ses vingt-et-un ans, le Rémois Brodinski doit se dire qu’il a fait le bon choix: lâcher ses études de communication pour devenir une incarnation possible du revival french touch, voilà ce qui s’appelle avoir du flair. Fini le Resto U, les cours un peu chiants et les soirées un peu nazes, désormais Louis est un Dj/producteur qui passe ses week-ends aux quatre coins du globe, assure une résidence à l’Elysée Montmartre, partage sa playlist sur son blog et cite Andrew Weatherall en interview. Une ascension fulgurante sur la foi de quelques remixes (Bonde Do Role, Radioclit, Klaxons etc) et d’un maxi « Bad Runner » – sorti fin 2007 chez Mental Groove – auquel il donne suite aujourd’hui, toujours dans cette veine techno qui le distingue du tout venant estampillé « 2.0 ». Avec son pied martial qui travaille l’auditeur au corps sur près de six minutes, le mille-feuille « Oblivion » délaisse tout artefact au profit d’une mélodie lancinante parfaitement linéaire, aussi simple qu’efficace. Moins hypnotique, son pendant « club » (« Clouded Visions Vertical Drop ») réussit le mariage electro/techno caractéristique des collaborations avec Yuksek (qui épaule Brodinski sur chacune de ses productions), à grands coups de montées et de descentes aux sonorités froides et léchées, parfaite transition vers une face B à la cadence soutenue (« Gold Digger »), sans répit pour l’auditeur projeté au milieu de ces montagnes russes aériennes, malmené de bout en bout jusqu’à l’atterrissage victorieux. Outre un « Oblivion Noob Remix » sans grande valeur ajoutée, le nouvel EP de la jeune pousse vient donc confirmer les – nombreux – espoirs placés en lui. Un résultat encourageant et soigné à défaut de faire vaciller les canons du genre

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire