Boozoo Bajou – « Dust My Broom »

Dust My Broom[Album]
22/08/2005
(K7/Pias)

Après un premier « Satta » plutôt bien accueilli, les allemands de Boozoo Bajou reviennent quatre ans après avec un nouvel album estampillé K7 plutôt que Stereo Deluxe, sûrement composé alors qu’un gros nuage de weed survolait leur contrée. Avec « Dust My Broom », le duo pousse un peu plus loin sa musique tout en conservant cette ambiance deep qui le caractérise. Il tient désormais définitivement les musiques anciennes de la main gauche et les technologies actuelles de la main droite, chose d’ailleurs parfaitement illustrée sur « Take It Slow » ou U Brown rencontre la nouvelle génération, celle du néo zélandais Joe Dukie. Ca rappelerait presque notre BazBaz national accompagné de Winston Mc Anuff. Et oui, car le dub, et le blues dans une moindre mesure, sont toujours ici les lignes directrices du disque mais quelques changements viennent empêcher Peter Heider et Florian Seyberth de tomber facilement dans la redite: clairement plus de chant, palette d’influences bien plus large pour une ambiance similaire et un résultat final convaincant mais pas non plus des plus ébouriffants. Pourtant quelques morceaux méritent vraiment qu’on s’y attarde. C’est le cas du « Keep Going » d’ouverture ou Tony Joe White vient poser sa voix, du plus roots « 9 Below Zero », ou du bluesy « Way Down » emmené par le jeune bluesman Ben Weaver. Quelques invités de luxe viendront rendre quelques autres morceaux plus passionnants: c’est le cas de Mc Top Cat sur un « Killer » très dancefloor mais vite gonflant, de Wayne Martin sur un « Moanin' » trop lisse, ou de Willy Hutch sur le sirupeux « Treat Me ». Boozoo Bajou a cette fois pioché plusieurs cartes, mais fait de ce « Dust My Broom » un disque (trop?) sympathique et dispensable.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire