Bonobo – « Black Sands »

bono180Album
(Ninja Tune)
05/04/2010
Downtempo

Sans savoir pourquoi, on gardait l’image d’un Bonobo ultra productif, comme s’il laissait à peine le temps à son public de digérer chacun de ses disques avant d’en sortir un nouveau. Il n’en est rien pourtant, cette impression de prise à la gorge étant finalement à mettre sur le compte d’une période faste pour le downtempo, scène foisonnante à l’époque, sur laquelle Simon Green figurait parmi les références. Avec « Black Sands », son nouvel opus, il vient se rappeler au bon souvenir d’un public electro qui ne manquera pas aussi de le conjuguer au présent comme au futur. En effet, ces quatre années d’absence auront été salvatrices pour celui qui semble s’être laissé le temps d’amasser toute son inspiration, pour encore mieux étaler un sens développé de la composition et de l’arrangement l’emmenant désormais fricoter avec les Cinematic Orchestra (« Animals », « Black Sands ») plutôt qu’avec les nombreux autres producteurs de home studio. Du coup, bien qu’il huile la machine plus qu’il ne la révolutionne, et qu’il traine encore avec lui quelques boulets attaqués par la rouille (« Eyesdown », « El Toro » et « We Could Forever » dans un registre rabâché), Bonobo méritera incontestablement les louanges que lui accorderont ici les adeptes du genre. En fin technicien comme en excellent musicien qui s’est ici chargé de toutes les instrumentations, il aligne en effet quelques pépites downtempo en privilégiant les cordes (« Kiara »), la voix d’Andreya Triana (le single « The Keeper »), ou son sens historique de la mélodie qui fait mouche depuis « Animal Magic » (« All In Forms », le très bon « Kong »). « Black Sands », quant à lui, n’est donc pas une surprise, plutôt une bonne piqure de rappel de la part d’un artiste qui devra quand même rapidement se réinventer avant que son capital sympathie ne s’effrite définitivement.

En écoute

Disponible sur
itunes4

À lire ou écouter également:

,

2 réponses à Bonobo – « Black Sands »

  1. Mi.K 7 septembre 2010 à 23 h 42 min #

    je ne suis pas d’accord l’abum change par rapport à l’avant dernier avec des sons plus abstract hip-hop.

  2. jamin 25 décembre 2010 à 18 h 42 min #

    Je trouve le titre Kong particulièrement énorme et dixit l’article, un sacré sens de la mélodie !

Laisser un commentaire