Bombay Bicycle Club – « A Different Kind Of Fix »

bomb180Album
(Island)
26/08/2011
Pop

Lorsqu’un groupe offre une suite à un premier effort salué par la critique, on a vite fait de cataloguer cette nouvelle production d’ »album de la maturité ». Pour Bombay Bicycle Club, on entend déjà les sirènes habituelles raisonner comme un vulgaire manque de reconnaissance du travail accompli. Car, si « A Different Kind Of Fix » se révèle plus orchestré que « I Had The Blues But I Shook Them Loose », il n’en conserve pas moins une étrange fraicheur. L’explication tient en deux temps: le fond et la forme.

Pour fuir les lignes directrices, ce que font très bien nos amis, commençons par le fond. La réussite de cet album se situant principalement ici. Produit par Ben Allen (Animal Collective) et mixé par Jim Abiss (Arcade Fire), « A Different Kind Of Fix » joue avec les contrastes: un pied ancré dans la tradition, l’autre orienté vers l’avenir. Au niveau de la forme, on sent également une haute influence de la part des canadiens d’Arcade Fire. Sur « Beggars », « What You Want » et « Lights Out, Words Gone », les intentions paraissent un peu plus sérieuses, un peu moins festives. Et si certaines compositions sont excellentes, l’effet de surprise a disparu.

Intime et académique, notre quartet nous transmet en un peu plus de cinquante-quatre minutes son mélange unique de chœurs et autres effets électroniques. Mais il est regrettable qu’il semble n’avoir retenu que de la nostalgie des plus grandes heures de son ainé. Résultat: l’envergure de cet album se retrouve presque noyée sous les références et s’enfuit dans tous les sens. Tel est pris celui qui croyait prendre.

Disponible sur
itunes15

À lire ou écouter également:

,

3 réponses à Bombay Bicycle Club – « A Different Kind Of Fix »

  1. Max 8 septembre 2011 à 11 h 20 min #

    et Flaws? Déjà oublié?

  2. Maxime 8 septembre 2011 à 13 h 37 min #

    Suite à Flaws, les membres du groupe n’ont cessé de clamer qu’il ne fallait pas le considérer comme leur deuxième album. Ce passage de l’article ne fait que respecter les dires du groupe.

  3. max 8 septembre 2011 à 16 h 20 min #

    je trouvais surprennant de ne voir aucune référence au bon Flaws

Laisser un commentaire