Bob Mould – ‘Patch The Sky’

Album / Merge / 18.03.2016
Pop punk

Très exactement la semaine ou Husker Du fêtait le trentième anniversaire de son album ‘Candy Apple Grey’, Bob Mould sortait ‘Patch The Sky’, tordant ainsi le cou aux multiples rumeurs de retour d’un des groupes rock les plus emblématiques des années 80. Sur de bons rails depuis ‘Silver Age‘ et ‘Beauty Ruin‘ qui le voyaient revenir aux sources et abandonner les expérimentations bancales de ses précédents efforts, Bob Mould se conjugue donc définitivement au présent, bien qu’il garde les deux pieds bien ancrés dans cette culture punk hardcore qu’il a lui même contribué à ériger. En effet, toute guitare en avant, le quinquagénaire – toujours entouré de sa section rythmique en béton armé – enfonce le clou d’un punk midtempo brut et mélodique, de belle facture mais un ton en dessous de ce à quoi il nous avait habitué depuis 2012, comme en attestent des tubes toujours au rendez vous, mais moins nombreux qu’à l’accoutumée. Car passés ‘The End Of Things’, ‘Hold On’ et ‘Pray For Rain’, les trois véritables hits sur lesquels il peut compter, ce onzième album solo voit Bob Mould soigner ses mélodies tout en broyant du noir, marqué qu’il est par les décès successifs de ses parents (‘Daddy’s Favorite’, ‘Monument’). Majoritairement ici, le frontman charismatique évolue dans une zone de confort qui, au delà de parfois laisser craindre le retour d’idées savonneuses (‘Voices In My Head’, ‘Losing Sleep’, ‘Black Confetti’), ne le met non seulement jamais en danger, mais ne fait pas non plus briller son inspiration de mille feux. Loin d’être un faux pas pour autant, ‘Patch The Sky’ s’inscrit dans la continuité logique de ses deux récents ainés, tout en rappelant à chaque titre tout le patrimoine que Bob Mould a laissé en héritage, que ce soit au sein d’Husker Du sur les morceaux les plus énergiques (‘Hands Are Tied’, ‘Losing Time’), ou de Sugar dont l’ombre plane plus généralement au dessus de ces douze brûlots électriques.

‘The End of Things’, ‘Hold On’, ‘Pray For Rain’

À lire ou écouter également:

, , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire