Bob Mould – « Life And Time »

mould180Album
(Anti)
06/04/2009

Vingt ans après que Husker Du ait raccroché les guitares, Bob Mould sort son neuvième album solo qui, malgré ce que son titre peut laisser penser, n’a rien d’autobiographique. Ainsi, en attendant que les curieux achèvent leur impatience avec son livre prévu l’an prochain, le songwritter américain décrit avec ses mots le monde qui l’entoure en dix titres, ceux là même que certains fans inconditionnels ont déjà pu entendre lors de sa dernière tournée. Sur «Life And Times», Mould a donc repris les mécanismes qui étaient les siens lors de la composition de son tout premier album solo, «Workbook», soit une musique totalement au service des textes. Pour cela, il s’est tranquillement posé à domicile, prenant en charge la majorité des instruments avec la seule aide du batteur de Superchunk (Jon Wurster), a enregistré quasiment en même temps qu’il a composé, offrant à cet album une spontanéité et une évolution naturelle qui s’entend. Ainsi, s’il s’est d’abord cantonné à une guitare acoustique sur les trois premiers morceaux (dont l’excellent titre éponyme), puis varie finalement les plaisirs pour parfois s’en aller flirter avec le punk rock («Argos»), déposer quelques soli rappelant, si besoin est, ses talents de guitariste («Bad Blood Letter», «Spiraling Down»), ou même tenter l’expérience des synthés sur le final «Lifetime» ou il clame tout l’amour qu’il porte à son art. Mais si Bob Mould a volontairement regardé par-dessus son épaule pour retrouver ses méthodes d’antan, s’il a préféré retrouver l’éclat des mélodies de Sugar plutôt que de s’abandonner à diverses tentatives douteuses (rappelez vous du vocoder sur «Body Of Song» ou de certains arrangements sur «District Line»), «Life And Times» n’a rien de nostalgique. L’ex Husker Du continue donc d’échapper à la rouille, comme son registre à qui le temps ne laisse aucune ride.

En écoute:

Achetez sur:
itunes4

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire