Bob Mould – ‘Beauty & Ruin’

Album / Merge / 09.06.2014
Punk pop vivace

Bob Mould a les épaules solides. Comme tout musicien solo ayant écrit en groupe quelques jolis chapitres de l’histoire du rock, l’ancien Husker Du et Sugar a souvent du affronter les pesantes comparaisons, si longtemps qu’il aurait pu définitivement tirer un trait dessus. Plutôt que cela, le songwriter n’hésite jamais à se replonger dans son passé, assume les rééditions comme les tournées qui vont de paire, y puise même assez d’inspiration pour s’offrir chaque fois une nouvelle jeunesse et tenir encore aujourd’hui la folle cadence qui était la sienne dans les années 90. Alors que ‘Silver Age‘ témoignait déjà l’an passé de toute sa classe et de son intact talent, le voilà qui récidive avec ‘Beauty & Ruin’: un onzième album solo presque aussi énergique, mais tout autant rempli de tubes.  On y retrouve donc avec plaisir quelques coups de fouet dont il avait le secret du temps de Husker Du (‘Little Glass Pill’, ‘Kid With Crooked Face’), comme quelques hymnes punk-pop capables de tenir la dragée haute à ceux que l’Américain signait il y a tout juste vingt ans avec Sugar (l’excellent ‘I Don’t Know You Anymore’). Mais le Bob Mould de 2014, passé par pas mal d’expérimentations depuis qu’il signe ses albums sous son propre nom, ne se résume pas seulement à ces quelques cavalcades mélodiques ici majoritaires, encore moins à celles qui leur emboitent le pas, toutes aussi dignes (‘The War’, ‘Hey Mr Grey’, ‘Tomorrow Morning’, ‘Fix It’). ‘Beauty & Ruin’ puise aussi sa diversité dans une poignée de compositions nettement plus pop, allant de la power ballade (‘Low Season’) jusqu’à l’acoustique (‘Let The Beauty Be’), en passant par deux-trois soubresauts midtempo (‘Nemeses Are Laughing’, ‘Forgiveness’ un poil gâché par un effet de guitare superflu), le tout dans un quasi sans-faute. Fort de plusieurs décennies d’expérience, et bien qu’il affiche désormais 53 ans au compteur, ce bon vieux Bob a encore manifestement pas mal de grains à… Mould.

‘I Don’t Know You Anymore’, ‘Kid With Crooked Face’, ‘Forgiveness’, ‘Hey Mr Grey’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire