Blundetto – « Bad Bad Versions »

blun180Album
(Heavenly Sweetness)
18/02/2011
Remixes

Quelques mois après la sortie de l’excellent « Bad Bad Things« , Blundetto – aka Max Guiguet – remet le couvert en ce début d’année avec « Bad Bad Versions », un nouvel opus regroupant une série de remixes de plusieurs titres de son premier album réalisés par des amis plus ou moins connus, à l’instar de General Elektriks, Blackjoy ou encore J.Rocc. Après être complètement tombés sous le charme de ses tonalités chaleureuses et métissées de l’été dernier, nous brûlions d’envie de découvrir la dimension donnée aux faces B de ces morceaux tant écoutés, sachant que le travail de remix est toujours délicat, et le résultat potentiellement glissant… Mais incontestablement, les producteurs s’étant prêtés au jeu de la relecture des sons de Blundetto ont relevé le défi avec brio en donnant aux tracks du disque une orientation nouvelle, tantôt subtile (marquée par exemple par la discrète mais lumineuse présence des claviers de General Elektriks dans son remix inspiré de « Voices »), tantôt plus tranchante. Alors que « Bad Bad Things » regorgeait de saveurs latines, chaudes et instrumentales, de « soleil » comme ne manquait pas de nous le rappeler Blundetto lui-même dans l’interview qu’il nous avait accordée en septembre dernier, « Bad Bad Versions » dévoile une facette plus électrique et industrielle, comme l’illustre parfaitement la version alternative de « Cuban Shirt » par Blackjoy, plus sombre et métallique que l’originale. Cette deuxième salve se démarque ainsi en offrant à son auditeur des tonalités plus électro, flirtant avec l’ambient et la minimale (le remix de « Mi Condena » par le DJ japonais Grooveman Spot aka DJ Kou-G), ou avec une forme plus expérimentale et torturée (l’exceptionnelle version de « Sunset Stroll » par Roti, « Mustang » remixé par Dav***k). Le hip-hop est également à l’honneur dans ces remixes, comme dans l’énorme version de « Mustang » proposée par le producteur parisien Blanka (membre du collectif La Fine Equipe), et son beat à faire bouger n’importe quelle tête. Probablement en clin d’œil à la tradition jamaïcaine chère à Blundetto, « Bad Bad Versions » comporte également des versions tendant vers le dub, plus proches des versions originales mais non moins délectables (la version « Blundedub » de « Voices », le dub incendiaire teinté de hip-hop du producteur américain J.Rocc dans une troisième version de « Mustang »). « Bad Bad Versions » renferme ainsi des remixes d’une grande qualité proposant une vraie réinterprétation, et constitue de ce fait une suite hautement recommandée à « Bad Bad Things », dont les faces A peuvent désormais difficilement se passer de leurs faces B…

Disponible sur
itunes12

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire