Blueprint – « 1988 »

1988[Album]
01/01/2005
(Rhymesayers/2 Good)

Producteur et Mc archi-reconnu, Blueprint n’a pas fini de nous surprendre par son immense talent et sa créativité inaltérable. En effet pour son premier album en solo il a décidé de rendre hommage à l’une des années phare du HipHop : 1988. C’est d’ailleurs ainsi qu’il a nommé son opus. « 1988 » donc, année faste, dont on ne citera pas tous les albums sortis à l’époque. Mais rien que de se rappeler que c’est à cette date que Public Enemy, Rakim, Slick Rick, N.W.A, et tant d’autres étaient en pleine activité, nous rend presque nostalgique tant il est vrai que ce fut une date plus que charnière de notre art préféré

Et comme pour mieux justifier ce titre, c’est dans un style direct que Blueprint s’exprime, comme à cette époque sans concession où la liberté d’expression n’était pas un vain mot. Et cela tant au niveau des productions que de son flow. Certes, ça ne sonne pas old school mais c’est la démarche et l’intensité proposée qui nous le rappelle. Malgré cette volonté affichée, l’ensemble reste plutôt varié, utilisant à juste dose les samples de guitare électrique comme sur « Trouble In My Mind », « Tramp » ou « Boom Box » dans un registre beaucoup plus sombre, ou jouant la carte du « bordel organisé » et délirant sur « Lo-Fi Funk » accompagné d’un Aesop Rock toujours aussi percutant pour un des titres phare de l’album. N’oublions pas les fabuleux « 1988 », « Fresh » et « Kill Me First » avec Cj the Cynic, autres perles parmi tant d’autres. Mais impossible de pas souligner la pure performance de Mc, car que ce soit le large éventail des sujets abordés, ou cette façon de sembler parfois proche de la rupture, tout est unique et propre à cet artiste qui n’a pas fini de nous en mettre plein les oreilles

Bien plus qu’un hommage à une période bénite de création musicale, ce projet pourrait apparaître, mais on se trompe peut-être, comme un rappel à l’ordre, un manifeste pour un HipHop activiste, engagé, conscient mais aussi léger et frais, comme on pouvait le concevoir en 1988. Epoque où les styles étaient multiples et non pas fabriqués dans un même moule comme aujourd’hui, où les producteurs prenaient des risques et aussi, utilisaient des samples aujourd’hui impensables. Un temps où la création et le risque prévalait en somme. Heureusement, certains suivent le même chemin que Blueprint, et juré les gars, on se retrouvera tous là-bas. En attendant vous savez ce qu’il vous reste à faire, « Real HipHop Can’t Wait ».

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire