Blend Crafters – « Volume 1″

Volume 1[Album]
29/06/2004
(Up Above/Import)

Evolution musicale: les producteurs de hip-hop américains, supportant mal l’anonymat censé leur être réservé, cherchent à faire face. Pour cela, une solution valable: s’affranchir d’un groupe et faire ce que bon leur semble. Résultat: Blockhead, Madlib, Jay-Dee, Hi-Tek sont sur le devant de la scène, et ont tous réussi à séduire avec ou sans collaboration extérieure. Evidemment, un succès en entraînant un autre, le concept se reprend, se développe, et c’est dans ce contexte que Dj Nu-Mark et Pomo ont tenté leur chance en formant « Blend Crafters » et en sortant un album éponyme

L’argument à mettre en avant pour créer l’engouement se limite à une référence, un groupe dont Nu-Mark a largement contribué à la réussite, « Jurassic 5″. Le groupe de Los Angeles qui a fait une certaine unanimité en deux albums ne donne plus signe de vie, il faut donc faire avec les restes. Dit comme ça, c’est peu attrayant, certes, mais il serait malhonnête de dire que votre manque de « Jurassic 5″ serait compensé par « Blend Crafters ». Disons qu’ici Nu-Mark a pu montrer qu’il était capable de faire autre chose que des instrus joviales

En dix morceaux les deux djs tapent dans tous les styles et soufflent le chaud et le froid. Pour y aller crescendo, on peut dire qu’en faisant une reprise de « Imagine », digne d’un karaoké thaïlandais, on est dans des températures négatives, mais qu’en contrebalançant avec un morceau comme « Melody », on s’y retrouve. Entre les deux, des titres qui valent la peine d’être entendus mais qui parfois vous renvoient dans un ascenseur. Un bon ascenseur

En fait, la perle ne se situe pas dans l’album en lui-même mais dans le maxi qui l’accompagne où MF Doom fait de « Melody » un des morceaux hip-hop indispensable de ce début d’année.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire