Blazcooky – « Living For Tripping »

Living For Tripping[Album]
01/01/2003
(Ruffle Prod/Autoproduit)

C’est bizarre. Alors qu’on ressent une soudaine envie de réécouter la démo d’Inwinter sortie il y a maintenant plusieurs années, on reçoit quasiment le même jour le premier album de leur nouveau projet sous le nom de Blazcooky. Deux époques différentes mais une certaine continuité musicale entre les deux groupes. Inwinter sentait le pet et la déconnade tout en imbibant sa musique d’une rage post adolescente rafraîchissante. Il en est de même pour Blazcooky qui, bien que tout aussi énergique, reflète une plus grande maturité et ainsi une originalité plus palpable à laquelle contribue sûrement un sampler ajouté au line up

Blazcooky propose donc un punk sans prise de tête. Les guitares sont à donf, la batterie suit sans peine et le chant donne ce qu’il a à donner sans trop se préoccuper de la justesse et de l’accroche de ses mélodies. Ici, on régurgite sa tension intérieure, on lâche tout, on se fait plaisir et ça s’entend. Les parisiens ont aujourd’hui passé le stade du groupe de lycée et accouchent de quelques brûlots punk rock dont ils peuvent être fiers (« Enclosed », « 

1. Fucked Up     
« , « 
2. Better Poison     
« ) et qui ne sont pas sans rappeler l’esprit d’un « Leaded » de NRA

Si le punk mélodique ne nous fait plus vibrer tant il a été squatté par toute une génération de jeunes rebelles, des formations comme Blazcooky remettent un peu de beurre dans les épinards et nous font oublier qu’être punk ce n’est pas seulement coller des crottes de pif sur le képi d’un keuf. La musique jouée comme cela, avec sérieux mais sans prise de tête, ne peut être qu’applaudie. Même si Blazcooky peut faire encore bien mieux…

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire