Black Rebel Motorcycle Club – « Specter At The Feast »

brmc180Album
(Abstract Dragon)
18/03/2013
Rock

Black Rebel Motorcycle Club est de ces groupes qu’on attend jamais – ou plus – mais sur lesquels on jette régulièrement une oreille au cas ou guette une belle surprise. Il y a trois ans, « Beat The Devil’s Tattoo » aurait pu en être une s’il ne s’était finalement pas révélé comme le meilleur de tout ce que le combo – pourtant clamé dès son apparition comme un des plus marquants des années 2000 – avait livré de passable jusque là. Alors qu’il a déjà tout fait pour s’extirper de l’ombre des grosses locomotives du rock auxquelles on ne cessait de le comparer, on attend toujours logiquement que BRMC ponde un album à la hauteur de tous les espoirs placés en lui. Ce qui n’est malheureusement pas encore le cas avec ce « Specter At The Feast », un septième album drapé d’un hommage à Michael Been – père du bassiste Robert Turner et chanteur de The Call décédé durant les incidents du Pukkelpop 2010 – et comme traumatisé à en croire ses géniteurs pataugeant dans un rock grassouillet et sans éclat (« Hate The Taste »), parfois même sans véritable fondement (« Some Kind Of Ghost », Sometimes The Light »), tentant de sauver sa peau grâce à quelques poussées énergiques. Seulement, tout juste « Let The Day Begin » (reprise transcendée de The Call), « Rival » et « Teenage Disease » parviennent à donner un peu de piquant à ce cru 2013 plombé d’un bout à l’autre par cette tendance à privilégier les ambiances sombres, malsaines et menaçantes (« Fire Walker », « Returning », « Lose Yourself »). Empêtré dans une totale banalité, BRMC continue ainsi son petit bonhomme de chemin, certes sans céder aux démons commerciaux, mais en ne montrant pas non plus une inspiration rassurante. Pour les quelques fans donc.

itunes20

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

Une réponse à Black Rebel Motorcycle Club – « Specter At The Feast »

  1. Mel 21 mars 2013 à 22 h 51 min #

    Juste pour info, Michael Been, le père du chanteur/bassiste Robert Levon Been est décédé d’une attaque cardiaque lors de l’édition 2010, donc aucun lien avec les incidents de Pukkelpop qui ont eu lieu en 2011.

Laisser un commentaire