Black Pus – « All My Relations »

black180Album
(Thrill Jockey)
18/03/2013
Noise

Qui s’est déjà retrouvé pris dans le tourbillon Lightning Bolt sait à quel point son batteur peut se voir pousser des bras dès qu’il se place derrière ses fûts. Comme inépuisable, Brian Chippendale cogne comme un mort de faim pour offrir au duo une intensité inégalable, celle qu’on retrouve fort logiquement à l’écoute de Black Pus: son projet solo né il y a sept ans et défendus à grands renforts de CD gravés, à peine produits, distribués sous le manteau, jusqu’à ce que le label Load puis Thrill Jockey mettent le grappin dessus.  Annoncé comme le reflet pop de son inspiration, cette pile électrique semble poursuivre ici ce que Lightning Bolt laissait entrevoir en 2009, à la sortie de « Earthly Delights« . Ainsi, il lève ici le pied d’un ou deux degrés, laisse quelques mélodies se faufiler par les entrebâillements laissés par le bloc rythmique, et impose surtout un chant plus présent que jamais dans sa discographie.

Mais ne vous attendez pas à ce que « All My Relations » vous serve des hymnes printaniers chantés la bouche en coeur. Seul aux commandes, le doux-dingue reste fidèle à ce qu’il maitrise le mieux: une déferlante de percussions désormais enrobées d’une énorme basse produite par un oscillateur relié à la batterie et commandé par une pédale. Définitivement la mieux produite de toutes (pas de mal…), cette puissante explosion souffle tout sur son passage (« Marauder », « Word On The Street »), sans même que les éclairs mélodiques (« Hear No Evil ») ou la voix (« Fly On The Wall ») parviennent à changer la donne. Et le constat est identique quand Black Pus rentre un peu dans le rang: même à l’écoute de l’excellent « 1000 Years » – pas si éloigné de Death From Above 1979 – Chippendale possède ce don de faire de votre corps une énorme marmite de la meilleure soupe de tripes.

itunes27

En écoute

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire