Black Pistol Fire – « Big Beat’59 »

bpf180Album
(Rife Bird)
14/08/2012
Blues garage

Auteur l’an dernier d’un premier album prometteur mais trop impersonnel pour marquer les esprits, Black Pistol Fire remet déjà le pied à l’étrier, apparemment bien décidé à s’émanciper des pesantes comparaisons dont il faisait l’objet. A l’image de sa pochette bien plus réussie que son ainée, ce « Big Beat’ 59 » annonce la couleur: c’est un rock incandescent, baigné d’un son live authentique, et ancré dans la tradition américaine que le duo décline le temps de onze titres, tous reflets d’un registre resté fidèle à ses racines blues garage mais plus varié qu’autrefois. Une performance pour deux musiciens seulement, et la preuve que Eric Owen (batterie) et Kevin McKeown (guitare/chant) se sont appliqués à creuser un peu plus profondément ce qu’ils ne faisaient que survoler l’an passé…

Ainsi, si les adeptes de air guitar pour qui gratter dans le vide à la moindre détonation électrique est devenu un réflexe naturel, trouveront forcément de quoi faire avec les barils de riffs que ce disque contient (« Stripes Or Keys », « Drop The Needle »), Black Pistol Fire sait aussi plus qu’auparavant nous emmener sur des terrains nouveaux faisant incontestablement la richesse de ce deuxième album. Car à n’en pas douter, au delà de quelques titres qui n’échapperont pas à un rapprochement inévitable avec les maitres Black Keys et White Stripes (« Busted & Blue », « Slow Burn »), « Big Beat’ 59 » possède assez d’arguments pour exister par lui-même, que ce soit par la grâce d’un arrangement brut mais bien senti (la guitare de l’entame « Beelzelbub »), d’un riff fédérateur (« Crows Feet »), du groove (« Dead Love »), d’une mélodie entrainante (« Hot Mess »), ou tout simplement d’un sens nettement plus aiguisé de la composition (l’excellent « Young Blood », « Lay Low »). De quoi faire passer ces deux potes de groupe quelconque à sérieux outsiders.

itunes20

En écoute intégrale

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire