Black Milk – « Popular Demand »

Popular Demand[Album]
13/03/2007
(Fat Beats/2 Good)

Quand on vient de Détroit et que l’on est un jeune Producteur-Mc, difficile de ne pas sentir planer au-dessus de soi l’ombre de Jay Dee. Même si beaucoup le présentent comme son successeur, Black Milk, membre du duo de producteurs BR Gunna qui se charge de Slum Village, nous propose un premier opus qui fait suite à un Ep, « Broken Wax », qui avait marqué les esprits et confirmait un statut de prétendant à la relève

Il est vrai que malgré cette pression supplémentaire sur les épaules, ce jeune producteur s’en sort plutôt bien. Car si il est vrai que son style est plus proche d’un Jay Dilla que d’un Dre, il ne tombe pas dans la caricature, et propose un son frais et accompli, avec sa propre patte, beaucoup plus rugueuse que l’on pourrait le croire. Car après une intro très « soul-beautiful », le titre « Sound The Alarm » feat Guilty Simpson nous prend à contre-pied, et non amène dans un univers plus sombre qu’on ne pouvait le croire. « Insane », qui suit, n’est pas non plus un titre prévisible, plutôt rythmé et encore une fois assez froid. On retrouve son style habituel grâce à « Lookatusnow » feat Phat kat, un tempo plus apaisé, un sample unique servant de fil conducteur, proche d’un son signé Hi-Tek. Même constat pour « U », où c’est dans une ambiance plus « tendance », avec une voix ultra filtrée, accélérée, « à la Kanye West », qui forme la fondation du titre, que nous entraîne Black Milk accompagné de Ty & Kory ,qui chantent un refrain très new-soul. Autant dire qu’on avance déjà sur un terrain plus connu. « Shut It Down » est également composé avec la même recette, le refrain en moins. Certains titres de cet opus sortent quand même du lot, à titre d’exemple on citera « Say Something » accompagné de Name Tag et Slim S.D.H, dans un registre très simpliste (un beat, quelques notes) mais efficace, ou encore « Action » où il retrouve ses compères de Slum Village ainsi que Baatin. On retrouve quelques titres instrumentaux servant d’interludes ou en bonus, et on ne peut s’empêcher de citer « Luvin’it » qui reprend un sample du titre « Whose That Lady? » des Isley Brothers. Beaucoup de titres en bonus donc, avec quelques perles, remixes, et autres qui valent vraiment le coup d’y jeter une oreille. Au final, on reste finalement dans un style pour lequel il est réputé, avec parfois quelques expérimentations bienvenues

Pour un premier opus, autant dire que Black Milk a fait très fort. Les productions sont vraiment à la hauteur de l’attente, et arrivent même à nous surprendre dans des styles originaux. Par contre, on restera sceptiques quand à ses qualités de Mc. Certes, son rap est de bonne facture, bien que très linéaire, mais avec les nombreux talents déjà présents, est-il utile de vouloir rivaliser avec eux? Ses versions sont bien mieux mises en valeur par des Mcs aguerris. Malgré tout, on attendra avec impatience la suite d’une carrière qui s’annonce déjà très longue, tant Black Milk semble faire l’unanimité. Un peu tôt quand même pour le comparer à Jay Dee

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire