Biffy Clyro – « Infinity Land »

Infinity Land[Album]
01/02/2005
(Beggar’s Banquet/Naive)

On se s’était plus penché sur les écossais de Biffy Clyro depuis leur premier album « Blackened Sky » qui nous avait laissé forte impression. Peut être parce que « The Vertigo Of Bliss », leur second effort, marquait une prise de personnalité plus importante du groupe et que nous ne nous retrouvions plus vraiment dans sa musique. On retente donc le coup avec la sortie de ce « Infinity Land ». Et le moins que l’on puisse dire est que ces britanniques font leur forte tête

Car à aucun moment, le combo ne tombe ici dans la facilité, la redite ou le plagiat. Biffy Clyro peut se vanter de désormais proposer son rock personnel et varié, qui ne laisse pas indifférent qu’il plaise ou non. Et c’est bien là le problème. Cet opus déborde de bons plans mais il est très rare que ce soit le cas de bout en bout d’un seul et même morceau. Les barrières sont ici pulvérisées, le groupe joue ce dont il a envie et l’auditeur se doit de suivre. C’est pourquoi cet album indéniablement rock et sans concession se la joue disco et groovy sur l’ouverture « Glitter And Trauma », pop acoustique sur « The Atrocity », ou acapella sur « There’s No Such Man As Crasp ». Vous l’aurez compris, en se plongeant dans ce « Infinity Land », il faudra se faire aux contrastes. Quelques titres comme « Strung To Your Ribcage », « Got Wrong », ou « Some Kind Of Wizard » parviendront pourtant à se révéler fédérateurs

N’allez cependant pas en conclure que cet opus manque d’intérêt. Car il souligne la démarche couillue des Biffy Clyro se refusant à la facilité, aux plans téléphonés et cédant plus volontiers aux exercices techniques, à la subtilité et à l’excentricité. Tant mieux pour eux après tout, s’ils se moquent de captiver l’auditeur sur l’intégralité de leur disque.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire