Bibio – « The Apple & The Tooth »

bibio180Album
(Warp)
16/11/2009
Downtempo

Quatre mois seulement après la sortie acclamée de « Ambivalence Avenue« , Bibio revient mettre à profit sa toute récente signature chez Warp avec « The Apple & The Tooth », un mini album comprenant titres inédits et remixes. Les éternels insatisfaits peuvent donc désormais s’offrir une nouvelle rasade de downtempo à la sauce de cet américain qui s’applique définitivement à ne jamais sonner comme les autres. Et diversité est encore le maître mot ici tant, avec une couleur vintage en filigrane, il se complait à brouiller les pistes à coups de titres introspectifs ou de rythmiques plus franches (« Steal The Lamp » le fait littéralement sortir de ses gonds), quand il n’allie pas les deux sur le morceau éponyme d’ouverture aux brèves entournures house. Pourtant, on ne peut s’empêcher de penser que Bibio a laissé une grande partie de ses forces dans sa bataille de juin dernier. Non pas que ce disque soit sans intérêt, seulement qu’il peine constamment à atteindre le degré de beauté de son prédécesseur, à l’image du décevant « Rotten Rudd ». Seul « Bones & Skulls » parvient d’ailleurs à rappeler les douces ambiances mélancoliques qui avaient fait toute la saveur de « Ambivalence Avenue ». Vous l’aurez compris, la majeure partie de ce disque n’est donc que remixes, et pas forcément des moindres puisque c’est Clark, compère inséparable de notre homme, qui ouvre les hostilités avec une version découpée de « S’Vive ». Moins connus, les autres à s’atteler à l’exercice ne sont pas forcément en reste. Parmi eux, on retiendra surtout l’excellent titre electro hip hop d’un Eskmo à la froideur paralysante (« Dwrcan »), Leatherette qui offre une autre facette du downtempo (« Lover’s Carvings »), et surtout The Gentleman Losers qui parviennent à sublimer « Haikuesque », plus encore que l’original. Bibio lui-même s’est aussi invité à la danse en s’attaquant avec succès à son « Palm Of Your Wave » pour en faire une magique et jolie ritournelle de vieux manège, un des grands moments de ce disque qui vise essentiellement les fans du producteur. Les autres n’auront pas les dents assez solides pour croquer la pomme.

Achetez sur:
itunes13

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire