Best Coast – « The Only Place »

best180Album
(Wichita)
14/05/2012
Rock

Tous les doutes étaient permis et pourtant, le premier album de Best Coast a survécu au temps si l’on en croit l’impressionnante affection qu’il génère encore auprès du public, deux ans après sa sortie. Depuis, visiblement pas grand chose n’a changé chez les Californiens, passés en un disque du statut de produit de la blogosphère à tête d’affiche de festival. De retours avec  »The Only Place », ils réitèrent la formule connue et chipée aux Vivian et Dum Dum Girls, à la différence près que, cette fois, Bethany Cosentino est vraiment triste, au point d’exhorter le chéri à prouver son amour pour elle (« Do You Still Love Me Like You Used To »), de rêver de départ (« Dreaming My Life Away »), de s’indigner des rumeurs (« Better Girl »). En résumé, géologiquement, le centre du monde passe par l’axe de Bethany et elle l’assume parfaitement (« I always complain… » chante t-elle sur « Why I Cry »). Seulement, la belle n’est pas la seule à plonger dans le pathos et son compère Bobb, malgré l’aide de Jon Brion, ne soulève pas non plus les foules par l’exubérance de ses compositions. Si les (nombreux) fans du duo ne seront pas déçus par ce second album, « The Only Place » a l’indéniable qualité de vous faire espérer une vie plus haletante une fois que vous l’avez écouté. Certes, il n’a rien à envier à ses contemporains, mais il ne possède pas non plus suffisamment d’aspérités pour éveiller la curiosité. À ce titre, « Sees The Light » de La Sera lui met bien plus d’une calotte.  Mais bien aveugle celui qui espèrerait de l’audace chez Best Coast et, de fait, « The Only Place » remplit parfaitement sa fonction: celle d’un opus taillé pour supporter une heure de route avec l’espoir d’acheter un paquet de chewing-gums à la prochaine station.

En écoute

En écoute intégrale

itunes17

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire