Beat Assailant – « Imperial Pressure »

Imperial Pressure[Album]
11/02/2008
(Twin Fizz/Discograph)

« Hard Twelve« , son premier album sorti il y a deux ans, donnait à Beat Assailant un statut de Mc trop sous-estimé aux Etats Unis pour espérer y faire une solide carrière, mais largement bienvenu en France alors que, à quelques exceptions près, on y cherchait désespérément quelque chose d’excitant. Certes, composée d’une dizaine de musiciens en studio comme sur scène, sans compter cette patte vocale rappelant parfois le grand Jay-Z, cette petite troupe franco-américaine n’avait rien, sur papier, pour vraiment révolutionner le genre. Pourtant, débarqué tel un ovni sur un territoire qui s’attendait à tout sauf à accueillir un artiste de cette trempe, Beat Assailant aura réussi à faire son trou, à faire parler de lui, à donner de multiples concerts, jusqu’à faire de son groupe une entité hip hop, elle aussi capable de tout, et donc attendue au tournant. Car, incontestablement, le principal était là, notamment cette osmose collective qui pouvait promettre la lune

« Imperial Pressure », dont chaque titre a été enregistré en une seule prise, arrive donc pour sonner l’heure d’un premier bilan. Et il ne faudra pas des lustres pour se rendre compte que ces deux dernières années passées sur la route auront clairement donné le ton de ce nouvel opus, tout aussi généreux, mais beaucoup plus rock que le jazzy « Hard Twelve » ne pouvait l’être (« Better Than Us » invitant José de Stuck In The Sound, « Trust Pt1 & 2 », « Be Still »). Ça ne fait pas de doute, Beat Assailant semble bien décidé à faire bouger les foules (« Haterz »), en jouant une carte plus dynamique donc, mais également en sonnant plus commercial et grand public par le biais de quelques titres pop, seulement dans les refrains parfois (« Charlie White »), qui ne manqueront pas d’être salement visés par les puristes (« Crash The Party »). Cela, sans altérer sa personnalité pour autant, puisque quelques moments funk/jazz, aux rythmiques énergiques et envolées de cuivres (« Payback », « 4080 Pt2 »), soul (« Didn’t Call », « Jump Out Boyz », »Play By The Rulez »), ou d’autres purement hip hop (« The Good News », le très bon « BA’s Back ») viennent logiquement faire le trait d’union avec le passé

Pas de raison donc que le public conquis par « Hard Twelve » ne tourne les talons à l’écoute de ce « Imperial Pressure » plus déroutant que surprenant, et définitivement taillé pour la scène. Car la patte Beat Assailant est toujours aussi reconnaissable, bien que le groupe, peut être refroidi par les ventes décevantes de son premier opus, soit désormais fermement décidé à ne plus cacher ses velléités commerciales, quitte à se mettre à dos un public de puristes déjà tout chamboulé à la vue de tant de musiciens autour d’un Mc. Une prise de risque minimum quand on sait que tant de talent reste encore ignoré du plus grand nombre..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire