Banquets – « Top Button Bottom Shelf »

banquets180Album
(Black Numbers)
22/08/2011
Pop punk

Qu’on soit bien d’accord: que tout ce qui est bourré de mélodies et qui va vite ne soit pas automatiquement affilié aux Simple Plan et autres groupes qui contribuent chaque jour à décrédibiliser un genre musical increvable depuis son golden age des années 90. Laissons donc les locomotives aux gosses pour rester gratter un peu plus en profondeur, là ou d’autres montrent un tout autre visage. Comme quelques-uns avant lui, Banquets s’offre une petite place à la lumière (à défaut du soleil) avec « Top Button, Bottom Shelf », un premier album qui laisse peu de place au doute: ces mecs-là transpirent de plaisir, et ont sans conteste le punk qui coule dans les veines, au même titre que certains des meilleurs groupes américains depuis longtemps sur le circuit. En pas plus de vingt cinq minutes, ils décochent sans temps mort, et avec une constance insolente, une dizaine de brûlots jamais trop racoleurs, toujours frais et spontanés malgré qu’ils soient maitrisés sur le bout des doigts. Parmi eux, et bien que le niveau soit toujours étonnement élevé, quelques titres – ne dépassant jamais les trois minutes – se détachent du lot au point de frôler l’intemporalité. C’est le cas de « Forever Bender » et « Fireplug » qui condensent tous deux en trois minutes toutes les recettes d’un succès annoncé. Car tout au long de ce premier disque ou il affiche une faim d’ogre, Banquets a beau ne rien inventer, rester des plus prévisibles, il en fera saliver plus d’un. L’appétit vient en mangeant.

Disponible sur
itunes17

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire