Bad Religion – « New Maps Of Hell »

New Maps Of Hell[Album]
09/07/2007
(Epitaph/Pias)

Pères des précurseurs du punk mélodique et portes-drapeaux du label Epitaph depuis la toute première référence du label, Bad Religion ne flanche pas avec l’âge. Une quinzaine d’albums au compteur, une bonne vingtaine d’années passées à ne jamais se trahir et à voir leurs concurrents tomber dans leurs propres parodies, ces quadragénaires bien tassés de la scène punk reviennent avec un « New Maps Of Hell » habité d’une fougue de jeunesse difficilement prévisible, encore plus depuis l’écart solo de Greg Graffin. À croire que cette accalmie personnelle aura donné envie à toute la troupe de mettre les bouchées doubles. Et pour cause, jamais Bad Religion n’avait autant joué de brutalité et d’intensité (« Germs Of Perfection », « Grains Of Wrath », « Murder »), tout en gardant sa patte personnelle qui ne changera jamais, sa science du refrain (le single « Heroes & Martyrs », « Before You Die »), son idéologie à la fois anarchiste, ouverte d’esprit, et plus que jamais à l’opposé de l’establishment Américain, sa première cible (le déchaîné « New Dark Ages »). Pourtant, Bad Religion change ici légèrement de ton, troquant sa provocation légendaire pour un idéalisme perdu, tout en préservant cette naïveté adolescente, comme sur « Requiem For Dissent » censé réveiller les rebelles ayant baissé la garde. Pour cela, la majorité de l’album ne laissera pas une seconde de répit. En effet, il faudra attendre « Honest Goodbye », autre single, ou « Submission Complete » en fin d’album, pour se voir offrir la possibilité de sortir la tête de l’eau, et voir Bad Religion opter pour un registre plus accessible, plus popisant, même si le compte tour flirte encore avec le rouge. Le reste sera sans surprise, le chant et les mélodies de Greg Graffin se reconnaissant instantanément, la paire Gurrewitz/Baker n’ayant rien perdu de son impact. « New Maps Of Hell » s’inscrit donc dans la continuité tout en se différenciant des derniers disques, et fera peut-être un peu plus frétiller ceux qui pensaient les Californiens ramollis. Y aurait-il un Viagra pour musicien

En écoute Heroes & Martyrs

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire