B Dolan – ‘Kill The Wolf’

Album / Strange Famous – Speech Development / 10.07.2015
Hip hop

Longtemps collé aux basques de Sage Francis avec qui il partage bien plus de points communs que son imposante carrure de golgoth (spoken word et activisme entre autres), B.Dolan reste une nouvelle fois fidèle à son mentor alors que sort ‘Kill The Wolf’, un troisième album qu’il aura quand même laissé mûrir cinq ans, refusant au passage le contrat de major que lui tendait l’éminent Def Jam. Parce que le bonhomme n’a plus tout à fait le même statut que lorsqu’il défendait le très bon ‘Fallen House, Sunken City‘. Quelques tournées mondiales plus tard, c’est en acteur majeur de la scène hip hop indépendante américaine qu’il se dresse, armé de onze nouveaux titres à l’orientation nouvelle.

En effet, même si quelques réminiscences percent encore (‘Stay Inspired’), plus question ici de copier la recette nourrie aux écoutes de Sage Francis et des premières productions Anticon: B.Dolan choisit le rock comme fil rouge de ce disque, dans ses sonorités offertes par l’instrumentation live (‘Graffiti Busters’, ‘Jailbreak’ feat Buck 65 et Aesop Rock), ou tout simplement dans l’intensité et la générosité affichées (‘Lazarus’, une fois passé son début mélancolique, ‘Alright’). Un choix qu’il assume sans cesse, pour coller à son activisme social omniprésent dans ses textes (‘Rats Get Fat’), mais aussi en s’accaparant le siège de producteur occupé jadis par Alias.

Impliqué à 100% donc, le Mc de Rhode Island apporte néanmoins une diversité intéressante à ce nouvel opus. ‘Kill The Wolf’ jongle ainsi judicieusement avec le breakbeat (‘Jailbreak’), le spoken word (‘Who Killed Russell Jones’) pour seulement flancher sous le poids du mauvais goût de parties chantées (‘Safety’, les refrains de ‘Jailbreak’ et ‘Memory of Bombs’). Heureusement, les exemples sont rares au sein de cet album qui illustre avant tout l’ascension continue d’un Mc intelligent et passionné, conscient qu’il faut prendre des risques pour espérer grimper plus haut encore. Ce qui tombe plutôt bien puisqu’il n’a pas encore franchi le prochain col.

‘Grafitti Busters’, ‘Stay Inspired’, ‘Who Killed Russell Jones’, ‘Alright’

À lire ou écouter également:

, , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire