Autechre – « Quaristice »

Quaristice[Album]
03/03/2008
(Warp/Discograph)

Tête chercheuse oeuvrant pour le compte de Warp depuis ses débuts, fer de lance de l’Intelligent Dance Music aux côtés d’Aphex Twin, adulé par les uns et décrié par les autres, le duo Autechre fascine et intrigue depuis sa création en 1991. Autant le dire tout de suite, la sortie de ce neuvième album n’est pas faite pour calmer les esprits. Et la rumeur qui fait de Sean Booth et Rob Brown les beta-testeurs de nouveaux logiciels (à charge pour eux de les soumettre à l’épreuve de leur musique) risque d’enfler à l’écoute de ces vingt titres, inhabituellement courts et disparates. Enregistré sur une période relativement brève après une absence prolongée des studios pour cause de tournée, « Quaristice » réuni certes tous les ingrédients d’une musique exigeante, complexe et torturée, mais de laquelle les deux britanniques parviennent toujours à faire surgir une mélancolie toute personnelle. Entre deux cliquetis et une avalanche de fragments digitaux

Plus mélodique que son prédécesseur « Untitled », « Quaristice » mise également sur des sonorités synthétiques qui rendent l’écoute moins fastidieuse qu’à l’habitude. Pour autant, des nappes vaporeuses de « Altbizz » aux champs de bataille sonores « 90101-51-1″ et « Fol3″, on retrouve partout la marque de fabrique des deux mancuniens, subtil mélange de minutie et de chaos, pour un résultat surprenant en forme de voyage en terre inconnue, hors du temps et des époques. Décidément inclassable, l’album étonne autant par sa cohérence que par la variété des univers abordés. Que ce soit en apesanteur sur « Notwo », dans une veine plus minimale (« Simmm ») ou résolument électronica (« fwzE »), à chaque instant s’exprime le talent d’Autechre pour la dissection et le triturage de la matière sonore. Et si l’on frôle en permanence une abstraction que leurs détracteurs ne manqueront pas de relever, le résultat, à la hauteur, se révéle une formidable porte d’entrée dans l’univers du groupe qui parvient -au moins par endroit- à s’affranchir d’une réputation d’artiste cérébral et austère (notamment sur l’oriental « Theswere »)

Fruit d’un véritable travail d’orfèvre, « Quaristice » pousse un peu plus loin le penchant du groupe pour l’expérimentation sans toutefois trop s’éparpiller. Moins déroutant que leurs derniers disques, il navigue en tension perpétuelle entre des pistes effrénées et d’autres, presque suggérées, à même de convaincre les plus hermétiques au style Autechre (l’obsédant « Outh9X »). Mais à l’image de ses prédécesseurs, « Quaristice » dévoile ses charmes à qui prendra le temps de passer outre une première impression forcément réductrice. Car derrière son apparente complexité, ce neuvième album laisse place à un voyage presque apaisant pour une expérience ambitieuse, à la fois riche et novatrice

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire