Atmosphere – « When Life Gives You Lemons »

When Life Gives You Lemons[Album]
09/06/2008
(Rhymesayers/Pias)

Peu de temps après la sortie non officielle du bien nommé « Strictly Leakage », le duo Atmosphere, composé du Mc Slug et du producteur Ant, revient avec un sixième album que les deux natifs de Minneapolis annoncent comme un tournant de leur carrière. S’il ne reprend pas l’expression à son compte, Slug, trente-cinq ans au compteur dont un tiers passé à sortir des disques, parle volontier de « When Life Gives You Lemons… » comme de « l’album-de-la-maturité », davantage porté sur la résolution des conflits qui travaillent l’artiste que sur leur description, caractéristique des textes de l’un des piliers du courant Emo rap

Une volonté d’optimisme qui va de paire avec une simplification des textes, moins autobiographiques qu’à l’habitude, et des instrumentaux inégaux loin de mettre en avant la palette musicale dont dispose pourtant Ant. Construit d’une manière qui échappe d’ores et déjà au commun des mortels, l’album mélange les productions d’un minimalisme exemplaire (« Like The Rest Of Us » porté par quelques notes de piano, l’a cappella « Guarantees » et ses riffs de guitare…) à d’autres, moins dépouillées voire avant-gardistes dans la superposition des sons, à l’image du morceau « Can’t Break », ou quand des nappes vrombissantes s’entrechoquent à la précision martiale d’un beat qu’on jurerait échappé du cerveau de El-P. Sans liant –ou presque- entre les deux, le grand écart proposé s’avère périlleux et risque de laisser sur sa faim l’auditeur qui perçoit pourtant le potentiel du duo. A défaut d’apprécier l’album sur sa durée, on se consolera en piochant çà et là les bonnes surprises d’un tracklist décousu. A ce titre, mention spéciale à la mélodie lancinante et indélébile de « Your Glasshouse » ainsi qu’à la prestation de Slug sur « The Waitress », bel exercice de storytelling sur fond de flûte traversière

S’il parvient à respecter les critères qu’il s’était imposé en proposant un rap de qualité, moins sombre et plus facile d’accès que leurs précédents travaux, le duo semble avoir perdu de vue la notion de cohérence au moment d’établir l’assemblage final. Un album bancal qui ne laisse qu’entre apercevoir les capacités d’Atmosphere dans sa nouvelle direction artistique. Dommage

Ecoutez un extrait ici.

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire