Assassin – « Homicide Volontaire »

Homicide Volontaire[Album]
02/06/1995
(Assassin Productions/Emi)

Lorsque dans le morceau « 11’30 Contre le Racisme », Rockin’Squat entame son couplet, ses premières paroles sont: « Je ne veux pas faire de politique, ma mission est artistique… ». C’est à partir de ce voeux qu’il se faudra donc d’entamer la chronique de « L’Homicide Volontaire » d’Assassin… Pas évident

En effet, peut être faut-il l’admettre d’emblée, le fond prend le pas sur la forme dans cet album. Mais cette critique n’est pas aussi dure qu’elle n’y paraît. Les productions de l’album, signées Doctor L, ont beau être riches, variant entre des sons pesants (« L’Etat Assassine ») et d’autres plus mélodieux avec, par exemple, des samples de guitares ou d’oiseaux (« L’entrechoque des antidotes »), le manque de légèreté des propos tenus capte toute l’attention

A une époque où Sléo « lançait les dés », ou Iam « dansait le mia » et où « tout baignait » pour Ménélik, Rockin’squat, accompagné par deux fois d’Ekoué (La Rumeur), nous proposait avec huit ans d’avance, le programme du sommet de Porto Alegre! Avec une culture politique aussi orientée que pointue, ce qui est rare dans cette musique pourtant réputée pour ses engagements, les deux mc’s s’en prennent frontalement à tous les pouvoirs institutionnels

La richesse de l’argumentation vous éclairera peut-être sur certains sujets, tels que les politiques de subventions agricoles des pays riches et ses conséquences (« Légal ou Illégal ? »), elle vous prouvera tout au moins que cette musique est d’utilité publique lorsqu’elle est entre de bonnes têtes.

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire