Asher Roth – « Asleep In The Bread Aisle »

asher180Album
(Barclay)
20/04/2009

Il est blanc, blond et casse la baraque dans les charts hip hop U.S. Non, il ne s’agit pas d’Eminem mais de Asher Roth, Mc de 23 ans, originaire de Morrisville – Pennsylvanie – qui défraye la chronique outre-atlantique. Les raisons de son succès? Proposer un rap simple, accessible, et surtout sans surenchère. Pas d’histoire de gang, de deal, mais le récit de la vie d’un jeune américain moyen qui aime faire la fête, et s’intéresse à ce qui se passe dans son pays. Remarqué sur Myspace par Scooter Braun, ce dernier décide de le signer sur son label SchoolBoy Records en partenariat avec SRC/Loud. Bonne pioche apparemment puisque depuis, le buzz n’a cessé d’enfler, jusqu’à la réussite actuelle. Il faut avouer que ce premier opus est rudement bien ficelé: des titres dansants et efficaces («She Don’t Wanna Man», «Be By Myself» feat Cee-Lo, «Lion’s Roar» feat New Kingdom et Busta Rhymes), de l’auto dérision («As I Em» où il explique ses difficultés à se faire une place dans le milieu artistique et les comparaisons continuent avec Eminem(sic)), et surtout un producteur plein de talent, Oren Yoel, qui se révèle au grand public. On parle très peu de lui, mais cet étudiant en «Music Theory and Performance» à l’université d’USC est un des artisans de cette effervescence. Citant parmi ses références aussi bien Led Zeppelin, Jimi Hendrix, The Who que Mark Ronson, Dr Dre, The Neptunes en passant par Debussy, Ravel et Bach, on sent tout l’éclectisme du personnage. Il est vrai que ses versions sont un melting-pot d’influences, souvent bien construites, originales, mais avec parfois un côté  «pop» un peu trop prononcé qui prive cet opus d’être un incontournable. Certes Asher Roth possède un vrai talent d’écriture, subtil et intelligent, rappe plutôt bien, mais cela ne suffit pas à faire de ce «Asleep In The Bread Aisle» un des disques de l’année. Il manque cruellement ce supplément d’âme qui lui permettrait de passer un palier supplémentaire et de jouer dans la cour des grands. Pour l’heure, s’il se défend d’être un coup marketing, gageons que cela y ressemble drôlement.

En écoute:

Achetez sur:
itunes13

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire