Arnaud Rebotini – « Someone Gave Me Religion »

rebo180Album
(Blackstrobe Records)
23/05/2011
Electro à l’ancienne

Ma grand-mère collectionne les dés à coudre. Arnaud Rebotini, lui, collectionne les vieux synthés. Ça prend plus de place, c’est sûr, mais ça a l’avantage de servir de matière première à un nouvel album qui va enfin étancher la soif des fans de « Music Component », premier volet de son aventure solo. En 2007, le leader de Black Strobe avait effectivement relégué guitare et laptop au grenier pour opérer son retour à l’électro préhistorique – une renaissance qui n’a fait de mal à personne – en véhiculant l’âme originelle de la musique électronique. TR-808, SH-101, TR-909, TB-303 et autres raretés d’époque s’entassent alors dans son studio qui commence cruellement à ressembler au plateau des Chiffres et des Lettres, au grand bonheur des nostalgiques des raves. Le géant au cœur tendre démarre cette nouvelle série, bien différente du premier album-concept, avec les treize minutes d’ambient synthétique du bien nommé « The First Thirteen Minutes Of Love ». Derrière ses instruments d’anthologie, Rebotini va alors au bout de ses idées, superposant les couches à l’image de l’électro aérienne de « Another Time Another Place » au caractère paradoxalement intemporel. Il est d’ailleurs bien le seul en 2011 à être capable de composer un disque à ranger entre les premiers Carl Craig et Drexciya: classement qui paraît logique à l’écoute de la froideur de « Echoes » ou du grinçant « All You Need Is Techno ». Arnaud se ferait sans doute un paquet de thunes en mettant ses instruments d’anthologie sur eBay, mais préfère s’en servir à bon escient en composant des hymnes pour le peuple, comme le carnivore et distordu « Personal Dictator » (au clip hilarant!), « The Choir Of Dead Lovers » aussi inquiétant que dénué de beat, ou l’ouragan synthétique « Extreme Condition Demand Extreme Response »… « Someone Gave Me Religion » frappe donc de bout en bout par son espèce de pureté retro-futuriste, à la fois nostalgique et avant-gardiste, produite avec les tripes, sans oublier de remplir sa fonction première: faire danser…

En écoute

Disponible sur
itunes10

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire