Argument – « s/t 61 »

s/t[Album]
01/03/2005
(Kythibong/Autoproduit)

Si ce disque éponyme n’est que le premier de la courte carrière des français d’Argument, il ne manque pourtant pas d’imposer dés les premières notes un univers très personnel et une maturité à toute épreuve. A partir de là, les nantais peuvent bien faire la musique qu’ils veulent. En s’éloignant des stéréotypes et des plagiats devenus aussi récurrents que classiques, ils ont déjà sauté la plupart des obstacles jonchés sur le chemin de la crédibilité. Trop peu peuvent s’en vanter. Et le combo, en plus de cela, fidèle à ses influences que sont Jesus Lizard, Helmet et Converge, n’a pas choisi la facilité en mettant à plat un émo noisy braillé duquel s’échappe une lutte interne entre la section basse/batterie d’une part, la guitare et le chant de l’autre. Car cette galette est comme un enchaînement de combat de coqs, ou chacun des titres déborde d’intensité, de tension, ou rien ni personne semble vouloir lâcher le morceau: la basse est tout simplement monumentale, la batterie la soutient dignement, la guitare est incisive, alambiquée et tendue pendant que le chant pousse tant bien que mal tout ce petit monde dans la même direction (« 

1. Long Way     
« , « To Crave For a Drink », « 
2. Burning     
« ). Une chose est sûre, il ne vous sera pas facile de rentrer dans cet univers si vous n’êtes pas un habitué du rock trituré et direct. Argument, c’est un pavé dans la mare qui, on l’espère, pourrait bien ricocher..

Album disponible ici

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire