Archie Bronson Outfit – « Coconut »

archie180Album
(Domino)
08/03/2010
Indie rock

Quatre ans après « Derdang Derdang », Archie Bronson Outfit revient enfin! Nouvel album, nouvelles couleurs, nouveau son, le dernier né s’appelle « Coconut », synonyme de convoi tribal et halluciné en amerzone. La rumeur grondait autour de ce nouveau disque du trio barbu: fini le venin incandescent, aux oubliettes le blues poisseux des marécages, au bûcher les brûlots rageurs? Non, point de cela, bande d’hérétiques. Certes, A.B.O s’immisce dans l’électronisme ambiant, mais ne perd rien de ses qualités. On peut parler d’orientation new-wave, post-punk et toute autre élucubration propre aux early ’80s, pourtant Archie Bronson Outfit reste incontestablement fidèle à sa réputation. L’album s’ouvre par « Magnetic Warrior », un tube psyché démoniaque sublimé par une basse sursaturé hypnotisante, ou les guitares s’y font choeurs suggestifs, et des larsens éparses cisaillent nos oreilles. « Coconut », produit par Tim Goldsworthy (DFA), pourrait s’achever là, signant l’arrêt définitif de la rotation terrienne, tant ce scud n’est pas loin de s’incruster dans la liste des morceaux les plus addictifs de l’année (de la décennie? De l’Histoire du rock? De l’Histoire du bruit?). J’aurais pu moi aussi m’arrêter là, mais le dernier A.B.O n’est pas un single. Suit donc sur la liste le fameux « Shark’s Tooth », étendard de ce nouvel album, très entêtant, très pop finalement malgré les lignes de guitare que n’aurait pas renié Maximum Joy. « Hoola », petit condensé de garage-pop désinvolte au possible, complète le trio. Finalement, les archivistes avaient raison: plus que de pop, il s’agit bien de post-punk brillant par son anachronisme déroutant. « Chunk » en est l’exemple parfait. Pourtant, A.B.O ne renie pas pour autant son rock cradingue – « Wild Strawberries » peut en témoigner – mais l’ensemble lorgne plus vers l’envolée sous mescaline (« Bite And Believe It »). Les  Archie Bronson Outfit font donc l’effort de s’éloigner des sentiers qu’ils avaient eux-mêmes battus, et gèrent particulièrement bien ce son lo-fi paradoxalement très produit. « Coconut » hisse ainsi le genre à un niveau excellent, sans se contraindre à des frontières trop étroites pour un tel trio. Grosse classe, cet album est…cool!

En écoute

Disponible sur
itunes15

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire