Appletop – « The City Can Wait »

apple180Album
(Le Son du Maquis)
07/10/2010
Power pop

Appletop aura mis cinq ans à sortir son premier album, une étape obligatoire après avoir passé autant de temps à se faire connaitre à force de concerts en France, comme en Suisse et en Italie. Une centaine au total pour rôder « The City Can Wait », un disque frais, aux mélodies revigorantes, bien qu’il parle surtout aux rockeurs restés sensibles aux inspirations des années 90 jusqu’au début de la décennie 2000. En effet, en douze titres, nous reviennent les souvenirs de notre (post) adolescence, bercée aux sons écorchés de la power pop des Sebadoh, Sonic Youth, Pixies et Strokes, tous alors très talentueux quand il s’agissait de faire parler l’énergie jusqu’à ce qu’elle finisse par déblatérer des tubes. Alors que la plupart de ceux qui s’attaquent à ce registre avec autant d’ambitions affichées finissent généralement la tête dans l’eau – au pire avec le prix du meilleur groupe de lycée de la Terre – Appletop fait ici preuve de bon goût, de talent et d’assez de subtilité pour espérer se hisser à des hauteurs qui riment désormais pour lui avec espoir. C’est en tous les cas ce que laisse penser l’exécution de plusieurs tubes increvables (« The Comeback », « O.M.A.R. », « One More Day », « If You’re Not Gone, You’re Dead », « Firekids #2 ») faisant toute la saveur de ce premier album, d’abord seulement attendrissant par sa naïveté d’adolescent attardé (« Where We Go! »), pour finalement prouver que le trio sait de quoi il parle. C’est donc en ravalant nos préjugés qu’on finit par admettre que ce « The City Can Wait » est un premier album comme on en entend trop rarement. L’attente valait la peine.

Disponible sur
itunes9

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire