Apollo Brown & OC – « Trophies »

brown180Album
(Mello Music Group)
01/05/2012
Hip hop

Disque après disque, Apollo Brown consolide son univers. Fort d’une maitrise technique qu’il a eu le temps de perfectionner sur ses deux premiers albums instrumentaux, armé d’une solide collection de vinyles, passé entre temps a l’acte sur « The Reset » ou une flopée de rappeurs de Detroit se disputaient le droit de poser sur ses productions, il revient pour un album composé a deux avec OC, solide pourfendeur de rimes bien connu du rap underground ou il a officié auprès de Buckwild ou encore de Big L.

Le beatmaker et le MC revendiquent ici un album débarrassé de l’artificiel, des trophées et des paillettes, ou seule la musique compte, là ou le beat doit résonner et ou les rimes visent juste, frappant avec sérénité et style le cœur de la ville. Consciencieux et appliqué, le duo déroule alors avec aisance les délicieuses nuances de son jeu: boucle de guitare soulful et complainte militante, « The Pursuit » ouvre le bal avec une classe indéniable. Sur « Prove Me Wrong », le producteur tire d’un synthé et d’un violon tout l’apaisement nécessaire pour acheminer l’enchantement jusqu’à nos oreilles. Menaçant sur « Disclaimer », plein d’espoir sur « We The People », Apollo Brown manie les humeurs et les nuances au sein d’un album homogène, laissant le flow régulier et habité d’O.C se répandre, dotant ces 16 morceaux d’une interprétation qui a la force tranquille de l’expérience, et qui se définit en un mot: massive.

Au delà de ces évidentes qualités, « Trophies » a aussi l’immense honneur d’être le dépositaire d’un son: celui de Détroit. Se rangeant directement entre « The Preface » d’Elzhi et « Fantastic, Vol 2″ de Slum Village, il est une de ces nouvelles petites étoiles que cette glorieuse cité de la musique colle sur son cahier des charges, comme pour célébrer sous l’œil bienveillant du défunt Jay Dee, une certaine vision du hip-hop qui, au-delà de la musique, propose une éthique et une vision que chaque nouvelle sortie semble soucieuse d’honorer. Apollo Brown, armé de son « Trophies » sous le bras, adoubé de toutes parts, vient de glisser discrètement dans la cour des seigneurs de la ville, avec l’élégance d’un prince.

En écoute intégrale

itunes39

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Apollo Brown & OC – « Trophies »

  1. Crazyhorus 3 juin 2012 à 17 h 00 min #

    Album agréable mais très vite lassant. Apollo Brown même s’il reste hip-hop dans l’esprit et assez musical, s’avère extrêmement redondant (cf. les drums). O.C. pour sa part reste fidèle à lui même, c’est à dire un MC qui allie flow et textes de haute volée. J’aurais préféré qu’il bosse avec un type comme E-Blaze, Lord Finesse, Show pour rester dans le DITC, ou bien avec un gars comme Roc Marcy ou Oddisee. Bref tout ça pour dire que Brown est un beatmaker trop surestimé à mon gout.

Laisser un commentaire