Anywhere – « Anywhere »

any180Album
(ATP)
14/05/2012
Prog rock psyché

Les amis de mes amis sont mes amis. La preuve, c’est en se rendant au vernissage de l’exposition de leur pote Sonny Kay que Cedric Bixler Zavala et Christian Eric Beaulieu font connaissance en 2010, décident de jouer ensemble en acoustique avant d’élargir le line up en invitant Mike Watt à la basse et Rachel Fannan au chant. Vous en conviendrez, rien de bien original jusque là, les prémices d’Anywhere ressemblant plus ou moins à ceux de millions d’autres groupes. A la différence qu’on a ici affaire à un quatuor pour le moins expérimenté, chacun ayant respectivement accroché les discographies de At The Drive In, Mars Volta, Triclops, Minutemen, fIREHOSE ou Sleepy Sun à sa discographie. Sans compter sur la propension de ces quelques figures à constamment envisager la musique avec une touche toute naturelle d’expérimentation.

Partagé entre acoustique et électrique, convoquant de multiples instruments à percussion, pas mal d’effets, ils accouchent tous ici d’un premier album avant gardiste, finalement bien plus sérieux que le projet récréatif auquel on s’attendait. Ni plus ni moins que la somme des styles de prédilection de chacun (« Anywhere »), cet opus éponyme compte avant tout sur l’énergie punk qu’il arbore parfois pour le ramener dans le domaine du concret. Un élément indispensable au regard de la couleur générale de cet opus le plus souvent baigné de rock progressif, de psychédélisme, et d’un mysticisme sans cesse alimenté par les francs clins d’oeil adressés à la transe orientale (« Dead Golden West », « Shaman Mantra »), autant d’occasions qui soulignent la difficulté à ne pas décrocher. Néanmoins accessible, l’album devrait trouver un écho chez les fans du Mars Volta des débuts. Profitons en car, à l’écouter entre les lignes, Anywhere laisse déjà envisager un avenir musical moins abordable. S’il en a un.

En écoute

itunes14

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire