Angil – « Oulipo Saliva »

Oulipo Saliva[Album]
02/05/2007
(We Are Unique/La Baleine)

On doit bien l’admettre, nous sommes passés à côté de « Tease For: Matter », le précédent album d’Angil que la presse avait encensé il y a trois ans. Du coup, nous avons véritablement découvert cet artiste atypique lors de sa collaboration avec Broadway au sein de The John Venture. Ca, c’était l’an passé, alors que Mickael Mottet de son vrai nom avait déjà commencé à plancher sur « Oulipo Saliva », un nouvel opus qu’il aurait été trop facile de ne pas affubler d’un concept, le genre de démarche qui, à elle seule, est capable de sublimer un disque

C’est lors d’une conversation avec Francis Bourganel, saxophoniste des Hiddentracks (collectif à géométrie variable comptant une douzaine de musiciens accompagnant Angil), sur la difficulté de sortir la clé de Mi de son instrument, que l’idée germe dans la tête de notre homme de composer un album entier, en occultant cette note. L’équivalence du Mi en anglais étant le E, il pousse le concept en n’utilisant jamais cette lettre dans ses paroles (on n’a pas vraiment vérifié, mais il semblerait que quelques-uns soit parvenus à se glisser quand même…). Le ton est donné, « Oulipo Saliva » a trouvé sa voie

Angil récupère alors un vieux piano abandonné en bas de chez lui, commence à composer, fait appel à son fidèle producteur Gilles Deles, puis réunit les Hiddentracks qui vont véritablement enrichir chacun des titres, et clairement les démarquer de ses efforts précédents. Mickael Mottet laisse ici son folk expérimental au placard (sans toutefois le fermer à clé), pour préférer un mélange d’influences jazzies (« Narrow Minds ») et de couleurs hip hop déjà entrevues au sein de The John Venture ainsi qu’en live (l’excellent « Trying To Fit »), venant enrober ses chansons qu’il emmène d’une voix chaleureuse (« Kids »), parfois façon The Notwist (« In Purdah »)

La personnalité musicale d’Angil étant très prononcée, il faudra du temps pour vraiment rentrer dans l’univers de ce nouveau disque qui, dans un premier temps, donne l’impression d’un enfant découvrant toutes les richesses d’un magasin de musique, touchant et testant tous les instruments à sa portée (qu’ils soient à cordes, à vent ou à percussions), pour finalement dévoiler toute sa richesse. C’est là que nos esprits, finalement encore trop formatés pour déceler un tel talent à la première écoute, s’ouvrent enfin pour devenir totalement accrocs à cette musique, et à ce personnage bien décidé à ne jamais tomber dans la facilité. La France tient là une véritable perle..

Ecoutez un extrait ici

Achetez sur :

  • Achat sur Fnac
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire