Angel Olsen – ‘Phases’

Angel Olsen – ‘Phases’

Album / Jagjaguwar / 10.11.2017
Folk rock


Depuis 2014 et la sortie de ‘Burn Your Fire For No Witness’, la lumière ne quitte plus Angel Olsen. Elle est même plus intense encore depuis l’an passé, quand ‘My Woman’ l’a définitivement intégré au petit cercle des grandes dames de l’indie rock. Bien lancée sur la rampe du succès grandissant, la belle américaine continue donc logiquement de surfer sur la vague en dévoilant quelques fonds de tiroir : une stratégie facile qui n’est pas sans intérêt pour le fan mais qui, comme toute compilation digne de ce nom, ne constitue pas une véritable porte d’entrée à son oeuvre toute entière.

‘Phases’ s’en va donc repêcher quelques titres rares, des faces B et des reprises qui, malgré le jeune âge de Mademoiselle Olsen et une discographie sérieusement inaugurée il y a cinq ans seulement, méritent d’être entendues tant il n’est pas question ici d’un simple remplissage à but lucratif. Souvent abandonnés pour la simple raison qu’ils ne convenaient pas à l’album en construction à l’époque, la plupart de ces morceaux ont ce potentiel à faire des envieux. Si certains ne sont plus si confidentiels que ça – ‘Only With You’, ‘All Right Now’, ‘May As Well et ‘Endless Road’ (reprise de Hoyt Axton) sont déjà parus en tant que bonus de ‘Burn Your Fire For No Witness’, tandis que ‘Fly On Your Wall’ intégrait récemment la compilation anti-Trump ‘Our First 100 Days’ – d’autres perles sont aussi livrées ici, prêtes à séduire les amateurs de ce folk lo-fi qui a fait la couleur de ses débuts (‘Sans’, ‘Tougher Than The Rest’ de Bruce Springsteen, ‘How Many Disasters’) ou les récents aficionados conquis par son dernier album (‘Special’).

Parce que peu importe la période, l’approche ou les influences représentées au fil de cet album, l’essentiel est là, immuable : une voix baignée d’émotions qui, quelle que soit la production ou l’instrumentation l’accompagnant, garantit de saisir le coeur de l’oeuvre d’Angel Olsen. Et en complétant ainsi sa jeune discographie, l’enfant du Missouri continue de se livrer généreusement à une audience grandissante qui, au delà de prochains émois, n’attend que cela.

VIDEO
ECOUTE INTEGRALE

A ECOUTER EN PRIORITE
‘Fly On Your Wall’, ‘Special’, ‘Sweet Dreams’, ‘For You’, ‘How Many Disasters’


No Comments

Post A Comment

For security, use of Google's reCAPTCHA service is required which is subject to the Google Privacy Policy and Terms of Use.

If you agree to these terms, please click here.