Andy Kayes – « Alone In Numbers »

andy180Album
(Réverbère)
13/02/2012
Hip hop

Pur produit du hip-hop underground français, passé par le collectif lyonnais des Gourmets, Andy Kayes dévoile son premier album solo, entièrement chanté dans la langue de Shakespeare. Une jeunesse passée à Lyon, puis un départ pour l’Angleterre à quatorze ans, l’ont aidé à acquérir ce phrasé impeccable et maitrisé de bout en bout, qui nous transporte tout au long de « Alone In Numbers », un disque surprenant et bourré de qualités.

Ce premier long, c’est d’abord une voix qui interpelle. Le flow y est maitrisé, plein d’assurance et d’autorité, relayé à bon escient par quelques jolis featurings (Mr Lif, Afura), et développe une succession de tubes tous plus addictifs les uns que les autres, quel que soit le type de production. Ainsi, « I’m Just A Man », « The Man Without A Face », et « Infinite » sont autant de singles potentiels ou couplets et refrains se confondent dans une efficacité assumée et jouissive. Cependant, le rappeur Lyonnais s’est également attaché à nuancer le propos et les atmosphères de l’album, ralentissant le tempo, pour mieux séduire: « Murdered By Angels » poursuit l’addiction avec ses chœurs féminins discrets et son synthé tombé du paradis. « My Shadows », porté par des violons mélancoliques, est une preuve éclatante de cette seconde facette qui plonge l’album dans une maturité pleine de sagesse, qui achèvera de convaincre l’indécis et le pleutre.

Andy Kayes impose avec « Alone In Numbers » un album homogène, sans réel prise avec les modes actuelles, mais qui a pour lui une personnalité et une efficacité revendiquées, reflet d’une certaine vision du Hip-Hop dont nous avons plus que jamais besoin.

Disponible sur
itunes20

À lire ou écouter également:

, ,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire