Anarchist Republic Of Bzzz

anar180Album
(Sub Rosa)
11/2009
Slam terroriste

Vous vouliez un disque totalement barré mettant aux prises quelques uns des musiciens les plus atypiques de notre époque? Ne cherchez plus, « Anarchist Republic Of Bzzz », collectif secrètement émergé au début des années 2000, sort chez Sub Rosa et répond à la couleur pointue bien connue du label. Et pour cause, cette sortie est le fruit d’une rencontre totalement improbable: celle de Seb El Zin (compositeur et initiateur du projet), de deux guitaristes exceptionnels et autant de Mcs à l’inspiration sans borne. A sa droite, Marc Ribot (Tom Waits, Mike Patton…) et Arto Lindsay ont fait leur réputation via l’approche expérimentale de leur instrument fétiche. A sa gauche, Mike Ladd (Big Dada) et Sensational (Wordsound), deux artistes qui se sont toujours amusés à emmener le hip hop aussi loin que possible de ses bases classiques. Tous réunis, les cinq se sont ainsi appliqués à réduire en poussière tous les codes et attentes suscitées par leurs parcours respectifs. On rase tout, on recommence, bien coincés dans une bulle dans laquelle rien ne s’immisce. Tel fut le mot d’ordre de cette réunion ponctuelle qui, le temps des deux faces du vinyl (seul format  physique disponible), ballade l’auditeur curieux entre les repères flous du free jazz, du dub, du hip hop et de la musique improvisée, alternant ainsi passages stables, d’autres totalement mouvants, et avec eux l’angoisse excitante et déstabilisante de ne plus vraiment savoir à quoi se raccrocher. Un constat finalement peu surprenant pour qui se sera déjà jeté tête baissée dans certaines oeuvres des suscités, plutôt habitués à contredire les normes. Alors comment sonne « Anarchist Republic Of Bzzz »? A une lente et apocalyptique avancée de guitares électriques post no wave, torturées, malmenées, impulsives, râlant notes et accords dissonants qui, paradoxalement, entretiennent un sentiment d’urgence palpable tout au long des vingt cinq minutes de ce disque. C’est donc dans cette atmosphère angulaire, industrielle et le plus souvent stridente, que les deux Mcs posent spontanément leurs lyrics cinglants, aussi habités qu’engagés. En résulte un manifeste sonore sans précédent que le quintet aime apparenter à un délire sous acide entre l’écrivain William S.Burroughs et le terroriste Ben Laden. Le genre de disque qui ne se révèle  donc qu’à l’écoute…

En écoute:
Anarchist Republic Of Bzzz – « 

1. Fascist     
 »

Achetez sur:
itunes15

À lire ou écouter également:

, ,

2 réponses à Anarchist Republic Of Bzzz

  1. Andy 25 décembre 2009 à 14 h 42 min #

    Il me semble que vous omettez de parler du role preponderant du fondateur du projet: Seb el Zin.
    il faut rendre a Cesar ce qui est a Cesar…

    🙂

  2. Boris 28 décembre 2009 à 12 h 34 min #

    Disque immense…
    Dommage que vous ne soyez pas plus precis quant a l’accouchage de l’album.
    Il ne suffit pas de fantasmer les evenements.
    Quand on veut etre journaliste, on se doit d’etre precis…
    1. ils ne sont pas 4 mais 5.
    comme le dit Andy, c’est justement le 5eme, Seb el Zin, que vous ne citez meme pas, qui est le createur de la musique de l’album.
    Tous les autres ne font que des featurings dessus…

    Peu importe, la musique reste la meme: super ouf, super enerve.

    B

Laisser un commentaire