Amon Tobin – « Remixes & Collaborations »

Remixes & Collaborations[Album]
11/06/2003
(Ninja Tune/Pias)

L’efficacité et la complexité du travail de composition d’Amon Tobin ne gagnent pas uniquement les faveurs du public mais aussi celles d’artistes bidouilleurs, peut être les mieux placés pour apprécier les titres de l’anglais à leur juste valeur. Plus que de cautionner son talent, Kid Koala, Bonobo, P-Love, Steinski, Double Click, Prefuse 73, Topo Gigio, Kid 606 et Boom Bip se sont carrément imprégnés de son univers pour, qu’ensemble, ils proposent ce mini album de remixes et collaborations

On entre directement dans le vif du sujet avec les collaborations. D’abord, c’est le petit génie Kid Koala qui épaule Mister Tobin pour une entrée en douceur, le morceau étant de qualité sans pour autant rester dans les annales. Bonobo prend ensuite le relais et donne soudainement un intérêt certain à cet opus qui voit ainsi les bases et le groove du downtempo se marier parfaitement avec les exagérations electronica et expérimentales d’Amon Tobin. Ce contraste intéressant s’absente ensuite pendant « Hot Korean Moms », « Ten Piece Metric Wrench Set » et « Ownage » brillent sous les feux de l’expérimentation et de la performance avec les contributions de P-Love, Steinski et Double Click

On entre ensuite dans la partie remixes sachant que le morceau de base est le somptueux « Verbal », encensé lors de la sortie de « Out From Out Where ». Prefuse 73 lance alors les hostilités, impose son style si personnel qui colle magnifiquement et sans surprise au genre tobinien. Topo Gigio tentera en vain de faire mieux d’autant plus que, derrière lui, Kid 606 et Boom Bip ont sorti la grosse artillerie pour accoucher respectivement d’un « Verbal » nouveau, d’abord electro dancehall puis typiquement à l’image des travaux de Boom Bip, c’est à dire sombre, profond, mélancolique et atmosphérique..

« Remixes & Collaborations » semble remettre Amon Tobin sous les feux des médias et sent le bon coup marketing. Certes intéressant sur de nombreux points (nous retiendrons plus particulièrement les prestations de Bonobo, Prefuse 73, Kid 606 et Boom Bip), il reste pourtant à la fin de l’écoute intégrale un arrière goût de pas assez. Sans dire que Ninja Tune a bâclé l’affaire, nous considérerons plutôt cet album comme un très bon long maxi qui vient confirmer tout le talent d’Amon Tobin qui se présente ici aussi comme une source d’inspiration inépuisable…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
  • Achat sur ITunes
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire