Alpine Decline – « 消失/Disappearance »

alpine180Album
(Laitdbac)
15/11/2011
Noisy shoegaze

Entre les deux, mon coeur balance… Voilà qui résume certainement au mieux le ressenti de Jonathan Zeitlin et Pauline Mu, tous deux tiraillés entre Mezzanine Owls – leur groupe basé à Los Angeles – et Alpine Decline, leur projet commun qu’ils amènent aujourd’hui au stade du troisième album, après deux opus autoproduits et s’être exilé du côté de Pékin. Durant les douze titres de ce « 消失/Disappearance », les deux déroulent donc brillamment leur propre vision d’un shoegaze souvent amené à choisir entre désirs noise, pop psychédélique, et ambiances éthérées, sans jamais qu’il se refuse pour autant leurs diverses possibles associations. En résulte un disque agréable et diversifié, cultivant sans cesse la notion de paradoxe en passant par exemple de titres habités, qu’ils soient voilés d’un épais brouillard (« An Anesthesiologist », « Almost Immune ») ou à la tranquillité mystique (« Fifth Ring Road »), à d’autres qui s’éclaircissent soudainement d’un coup de baguette mélodique. Il faut d’ailleurs l’avouer: si Alpine Decline maitrise très bien les deux facettes de son registre, c’est avant tout quand il plonge la tête la première dans ses influences pop et indie rock qu’il est le meilleur. En attestent « An Accident » qui aurait tout aussi bien pu tomber dans la cacophonie, « The Other Side » et son riff de guitare qui ne laisse d’autre choix que de le suivre, la douce profondeur de « The Depths », et surtout les trois perles incontestables de ce « 消失/Disappearance »: « Psychic Dissonance », « Now You Believe In Vanishing », et « Exhausted », à jamais dans les têtes dès la première écoute, tellement évidents chaque fois qu’on daigne y revenir. D’ailleurs, l’idée ne manque jamais de germer quand on veut bien laisser le temps à Alpine Decline de déballer ses nombreux arguments. Une découverte.

En écoute

Disponible sur
itunes34

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire