Allah Las – ‘Worship The Sun’

Album / Innovative Leisure / 15.09.2014
Surf Pop ensoleillée

Plus une semaine sans que sorte dans les bacs un disque de rock influencé par le son psychédélique et garage des années 60-70: Temples, The Black Angels, Tame Impala, Ty Segall et donc les Allah Las… La liste est encore bien plus longue et les hommages à ces années mythiques du rock’n’roll plus ou moins réussis. Heureux lecteur, te voilà bien tombé puisque les Allah Las sont à placer sur le haut du panier! ‘Worship The Sun’ est le deuxième album de ces Californiens visiblement élevés au sable de plages dorées par un délicieux soleil, au surf et aux filles en bikini. Un beau programme qui pousserait, n’en doutons pas, n’importe quel mormon à se jeter corps et âme dans la pratique de la chose musicale. Habitués du milieu (trois d’entre eux travaillaient pour un magasin de disque de San Francisco avant de former le groupe), nos quatre compères n’ont pas tergiversé et livraient en 2012 un premier opus éponyme très convaincant. Que les fans de la première heure n’attendent aucun changement de cap ici, la formule magique a été reconduite, à la seule différence que le son est plus propre, l’ensemble plus produit, et moins garage. Aucune perte de qualité donc, tout au plus l’impression d’un soin plus important apporté à la confection du si délicat deuxième album. Pour le reste, ce ‘Worship The Sun’ est des plus réjouissants, les influences de Love, des Byrds, des Beach Boys et du Jefferson Airplane sont toujours là, et les Allah Las se montrent inspirés comme en témoignent les jolis ‘De Vida Voz’, ‘Recurring’, ‘Buffalo Nickel’ ou encore ‘Yemeni Jade’. A l’instar de cet instrumental, les deux autres morceaux sans paroles – ‘Ferus Gallery’ (et son vibraphone) et ‘No Werewolf’ – sont également très réussis, preuve que le groupe est un beau tricoteur de mélodies pour guitares 12 cordes sonnantes et trébuchantes tout en réverbération. Le très bon ‘Every Girl’ est un point final en forme d’exclamation, chanson pop au refrain entêtant qui, sitôt le disque terminé, nous donne envie de repartir pour un tour.

‘Recurring’, ‘Buffalo Nickel’, ‘Yemeni Jade’, ‘Every Girl’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire