Allah-Las – ‘Calico Review’

Album / Mexican Summer / 09.09.2016
Bouquet sixties

Y avait-il plus beau cadeau pour les Allah-Las que d’avoir la possibilité d’enregistrer leur troisième album aux Valentine Recording Studios de Los Angeles, tout juste réouverts après plus de trente-cinq ans de fermeture ? Impossible à concevoir tant ils portent haut l’oriflamme de la culture musicale californienne des bright sixties, entre pop, garage, psychédélisme, surf et baroque. Et lorsqu’on sait qu’une certaine bande de garçons de plages appelés Wilson y a posé instruments et mélodies du temps de sa grandeur, l’émotion devait être immense pour Miles Michaud, Pedrum Siadatian, Spencer Dunham et Matthew Correia de pouvoir disposer d’un équipement analogique intact. Ainsi est né ‘Calico Review’, incarnant toute la fougue musicale de cette opulente période et s’y engouffrant plus loin encore que leur deux précédents albums.

Animés de l’esprit digger qui relance et dépoussière d’un geste passéiste mais radieux la grande épopée des années 1960, celui-là même qui motive toutes leurs productions depuis 2012, les quatre bestas de Nick Waterhouse remettent en branle leur sacro-sainte machine à remonter le temps, et délivrent une nouvelle fournée impeccable. Devenu une véritable signature, leur son rétro est habilement étoffé d’une technique résolument moderne qui valorise les harmonies en une multitude de sonorités précieuses, des notes de mellotron subtiles aux envolées vocales soignées. Les compositions irradient, le bain de soleil de Los Angeles n’est jamais très loin. ‘Roadside Memorial’ pourrait intégrer la compilation Nuggets ni vu ni connu tellement la verve garage du quatuor transpire de bonnes intentions, les voix fantomatiques de ‘Warmed Kippers’ font écho à une autre écriture surannée, mais plus lointaine, celle de Jacco Gardner, quand les ritournelles de ‘Terra Incognita’ évoquent les premiers albums des Doors. Les Allah-Las se payent ici le luxe d’un disque à la hauteur de leurs influences, quoiqu’un poil léthargique.

avoir

‘Roadside Memorial’, ‘Warmed Kippers’, ‘Terra Incognita’

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire