Alaska Pipeline – « Master Of Puppets »

alas180Album
(We Are The Robots)
12/2010
Indie rock

Après avoir régulièrement alimenté notre frustration en alignant quelques Eps toujours trop courts pour révéler toute la saveur de son registre, Alaska Pipeline déboule enfin avec « Master Of Puppets » et ses douze titres rapidement exécutés, qui ne manqueront pas cette fois de nous faire apprécier sur la longueur l’approche plutôt efficace du groupe en matière d’indie rock. Et pour cause, le temps et les concerts aidant, les Rouennais ont opéré une sélection naturelle pour ne retenir que leurs meilleures compositions à ce jour, les seules capables de les imposer parmi les groupes français les plus intéressants du moment. Aidé par Miguel Constantino, à la production toujours aussi juste, soulignant parfaitement l’âme et l’énergie live de chacun de ses protégés, Alaska Pipeline récite par coeur – et en moins d’une demi heure – une conjugaison math rock / power pop qui rappelle encore à quel point les rockeurs trentenaires d’aujourd’hui ont pu être marqué par l’héritage de Chicago et Washington, tous deux précurseurs en la matière. Bien installés sur ces bases, les Normands offrent là la démonstration tant attendue, se lancent le plus souvent dans des brûlots punk urticants plus ou moins complexes (l’inaugural « The Mouth, The Nose, The Eyes », « Time Capsules », « White Walls », « Sense Of Honor »), quand ils ne chipent pas la recette originelle de formations de la trempe de Q And Not U dont la voix plane ici telle un fantôme (« Adress, a Dress »), ou parviennent avec brio à noyer leurs influences pour mieux souligner leur propre personnalité. Au final, Alaska Pipeline fait donc généralement bonne impression, malgré quelques titres en dents de scie au cours desquels le groupe se montre un poil plus brouillon et donc forcément moins accrocheur (« Seatbelts » par exemple). Pas de quoi le blâmer tant ce « Master Of Puppets », plutôt que de se révéler en machine à tubes éphémères, donne sérieusement envie d’aller voir comment tout cela se traduit sur scène, lors d’une prochaine tournée aux côtés de Fago.Sepia.

En écoute


À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire