Alabama Shakes – « Boys And Girls »

ala180Album
(Rough Trade)
09/04/2012
Soul rock

On trouvera difficilement plus banale que l’histoire d’Alabama Shakes, combo de l’Etat du même nom dont les musiciens d’influences diverses se sont mis à jouer de la musique ensemble après les cours ou le boulot, y allant de compositions personnelles, mais aussi de reprises à la fois soul et rock histoire de se mettre tous sur la même longueur d’onde et ainsi forger leur identité. La suite, par contre, n’en sera que plus singulière: emmenés par une très charismatique Brittany Howard, les Shakes n’ont alors cessé de convaincre un public grandissant à grands coups de prestations live de haut vol. L’effet fera alors boule-de-neige: un post sur un blog, des maisons de disque toutes émoustillées, des groupes comme Drive By Truckers désireux de les emmener avec eux en tournée, et des louanges à n’en plus finir allant jusqu’à considérer la troupe comme une des grandes révélations de 2012.

Ce qui nous amène logiquement à « Boys And Girls », premier album logiquement très attendu, et dont la part inédite est chargée de confirmer tout ces dires. Car, bien sûr, on retrouve ici les titres incarnant à jamais les débuts d’Alabama Shakes: « I Found You », mais surtout le magnifique « You Ain’t Alone » ou l’énergie du rock porte à bout de bras toute l’émotion de la soul avec l’équilibre des Grands de la musique. Dès lors, la barre était déjà placée bien haute, pourtant le quatuor ne faillira pas. De l’hypnotique et venimeuse entame « Hold On » au brûlant « I Ain’t The Same », en passant par le frissonnant « Rise To The Sun », le combo nous offre ici tout du long un moment musical d’une authenticité telle qu’on y entend parfois le souffle des amplis.

Tout au service de la voix polyvalente de Howard, Alabama Shakes marche ainsi constamment sur un fil, au-dessus d’un précipice soul/rock à peine trop profond pour lui. Mais ne vous trompez pas: s’il semble en avoir compris toutes les ficelles, et si la tentation est parfois très forte (« Be Mine »), le groupe ne doit en aucun cas être affilié au revival soul ponctuant depuis plusieurs mois l’actualité musicale. Ces quatre là aiment beaucoup trop le rock n’roll pour ne se laisser résumer qu’à cela, et ne manqueront certainement pas de le démontrer plus encore dans un futur qui s’annonce pour le moins riche et radieux pour eux.

itunes91

À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire