Against Me! – ‘Transgender Dysphoria Blues’

Album / Total Treble / 20.01.2014
Punk

C’est presque un tout autre Against Me! auquel on a droit aujourd’hui, comparé à celui qu’on avait laissé en 2010 avec un ‘White Crosses’ décevant, frappé à la fois d’un manque cruel d’inspiration et d’une production sans âme, énième trait d’un punk traité en major. Quatre ans plus tard, le groupe est retourné au monde indépendant qui lui va bien mieux au teint, a remanié une section rythmique désormais prise en charge par d’anciens Hot Water Music et The International Noise Conspiracy, et surtout son chanteur Tom Gabel est devenue mademoiselle Laura Jane Grace: une histoire retentissante qui a fait les choux gras de la presse musicale et qui a, un temps, fait oublier le potentiel d’Against Me! à figurer encore parmi le gratin de la sphère punk.

Pour le rappeler, le quatuor a eu la bonne idée de remettre les pendules à l’heure avec un nouvel album dont les seuls maux sont à aller chercher dans les paroles d’une Laura Jane Grace à la voix inchangée, à la langue bien pendue aussi, partagée entre souffrances psychologiques d’avoir été un homme, et apprentissage de sa nouvelle vie de femme (le titre éponyme, ‘Drinking With The Jocks’, ’Two Coffins’). Quant au reste, même si quelques morceaux ne resteront pas parmi les meilleurs de la discographie (‘Dead Friend’, ‘Paralytic States’), ‘Transgender Dysphoria Blues’ affiche diversité et cohérence, et renoue sans mal avec le Against Me! d’antan (‘Black Me Out’).

Au choix, cet opus peut donc se hurler bien fort dans un pub irlandais (‘Unconditional Love’), se chanter allongé nu sur une peau de vache devant un feu de bois (l’acoustique ‘Two Coffins’), donner envie à tout un bataillon de majorettes de se faire greffer une bite (‘Transgender Dysphoria Blues’), comme à une horde de hard rockers de s’essayer au lancer de bâton (‘Obama Bin Laden As The Crucified Christ’). Mieux, parmi eux, se cachent même les infectieux ’True Trans Soul Rebel’ et ‘Drinking With The Jocks’, capables de figurer parmi ce que Against Me! a composé de mieux depuis qu’il existe. Et, au delà de tout débat puéril, c’est bien là le principal.

‘True Trans Soul Rebel’, ‘Drinking With The Jocks’, ‘Black Me Out’

À lire ou écouter également:

,

Une réponse à Against Me! – ‘Transgender Dysphoria Blues’

  1. CJ 1 février 2014 à 11 h 08 min #

    3 ou 4 morceaux complétement jouissifs …

Laisser un commentaire