Aesop Rock – « Bazooka Tooth »

Bazooka Tooth[Album]
29/09/2003
(Def Jux/Chronowax)

Il faut bien l’admettre, « Labor Days », le précédent opus d’Aesop Rock, fait partie des rares disques qui auront majoritairement contribué au vieillissement de nos platines. Le timbre nasillard du bonhomme, son flow efficace et la musicalité de ses versions l’auront poussé au panthéon du hip hop indépendant jusqu’à devenir une pièce maîtresse et redoutable de l’échiquier du genre, sans compter sur Def Jux qui semble lui aller à ravir. L’arrivée de « Bazooka Tooth » est donc chez nous célébrée comme il se doit..

Ce sont pourtant la surprise, l’étonnement et presque la déception qui se dégagent à la première écoute de cette nouvelle galette, mais qui s’estompent logiquement au fil des titres, une fois l’oreille objective. Car jamais Aesop Rock n’avait autant imposé de concentration et d’attention à l’auditeur. Le MC new yorkais semble avoir préféré ici une certaine expérimentation et froideur dans les versions, contrairement à un « Labor Days » souvent chaud et enivrant. En matière de flow, Aesop est, on s’en doutait, au rendez vous et semble imperturbable, comme dans ses chaussons au sein d’une ambiance quelque peu progressive, noire et apocalyptique; sans compter sur le fait qu’il produit lui même onze des seize titres de ce « Bazooka Tooth » (les autres étant réparties entre El P et surtout Blockhead, sorte de rince doigt ponctuant le caviar). Un album on ne peut plus maison, presque conceptuel, mais qui laisse transparaître une évidente influence d’El P sur son contenu notamment de par l’aspect futuriste, les nombreux changements de rythmes et le côté bruitiste… A Noter que les invités sont rares mais prestigieux puisque seuls Cannibal Ox et Mr Lif viennent épauler Aesop Rock

Si certains seront un tantinet déçus par ce « Bazzoka Tooth » très éloigné des précédents albums, Aesop Rock poursuit son chemin, évite la redite, et explore un peu plus son art. De ce fait, ce conquérant des temps modernes met au monde un album original et personnel qui, ne serait ce que par son flow, mérite largement de figurer dans toutes les discothèques des bonnes écoles de hip hop. En d’autre terme, « Bazooka Tooth » est un dentifrice double effet et rafraîchissant comme Def Jux avait l’habitude d’en produire il y a encore quelques mois. Du hip hop bonne haleine qui fait picoter les billes…

Achetez sur :

  • Achat sur Amazon
À lire ou écouter également:

,

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire